Bien ajouté dans le panier !
Quantité
  • Accueil
  • Blog
  • PAROLES DE VIGNERON : Guillaume Tari, Domaine de la Bégude


Guillaume Tari, Domaine de La Bégude

- Paroles de vigneron -

Direction la Provence, à Bandol, où le bien nommé, La Bégude, qui tire son nom de beguda (lieu où l'on se désaltère en provençal) offre de remarquables vins de garde. Guillaume Tari nous en dit plus sur leur secret de fabrication.

Parcelle de la Brulade. Domaine de la Bégude - Bandol.
Parcelle de la Brulade. Domaine de la Bégude - Bandol.


AU PAYS DU MOURVÈDRE, sur le point culminant de l'AOC BANDOL


C'est en 1996 que Guillaume Tari, tombe amoureux de la région de Bandol et acquiert avec son épouse Soledad le Domaine de La Bégude. Ce bordelais d'origine, propriétaire de Château Giscours à Margaux, fait si bien honneur au terroir provençal et au cépage local caractéristique, le Mourvèdre, qu'indéniablement, le nom de La Bégude est désormais associé aux meilleurs vins de Provence.

Le couple a su donner un vent nouveau à cette propriété qui tombait dans l'oubli, avec dès les débuts, l'évidence de mener les parcelles en Agriculture Biologique. Vergers et oliveraies, vignes étagées en restanques (terrasses), paysages de garrigue et de pinède confèrent aux vins les parfums du Sud sur ce terroir balayé par les vents marins.

L'une des particularités du domaine viticole réside dans sa situation en altitude : Sur le point culminant de l'appellation, à 410 mètres les vignes préservent une fraîcheur avec des amplitudes de températures importantes entre le jour et la nuit. Une fraîcheur qui se retrouve notamment dans les vins rosés et blancs du domaine.

Mais ce qui est plus rare, c'est que La Bégude produit des vins rouges de Provence, oui ! Une véritable révérence au cépage roi du pays, le Mourvèdre, vinifié ici en assemblage (avec Grenache et Cinsault). Le Mourvèdre sait si bien rendre les particularités de son terroir (sol rocailleux, ensoleillement important, altitude, mistral iodé), que les amateurs ne doivent surtout pas passer à côté des cuvées rouges et rosées de La Bégude !

Guillaume Tari, nous en dit plus en répondant à nos questions. 

Domaine de la BégudeDomaine de La Bégude et ses jardins

Domaine de la Bégude Bandol

Domaine de la bégude

Retrouvez notre sélection


- interview vigneron -

Guillaume Tari Domaine de la Bégude
Guillaume Tari. Crédits José Nicolas


apprivoiser le terroir


Le domaine est devenu une référence parmi les meilleurs vins de Provence, quelle est la philosophie de la maison ? 


Guillaume Tari :
Notre philosophie reste la recherche de l'harmonie et passe par un respect du terroir. Nous sommes à son service afin d'en extraire de grands vins. En effet, vous pouvez être le meilleur vinificateur du monde, sans un grand terroir, votre vin sera "techno", techniquement irréprochable mais sans âme, voire maquillé comme une voiture volée...

Nous nous méfions des certitudes et sommes bien conscients que rien n'est tout à fait acquis. Ce domaine a une forte personnalité et nous apprivoisons son terroir sans pour autant le domestiquer.

Vendanges 2019 à Terre Rouge Domaine de la Bégude
Vendanges 2019 à Terre Rouge Domaine de la Bégude



PAR AMOUR DU MOURVÈDRE


Comment interprétez-vous le terroir et la singularité du raisin ?


Guillaume Tari : 
Nous sommes placés au Nord de l'appellation, sur les plus hauts plateaux, tel un balcon aérien sur la Méditerranée. Cela demande de l'adaptation, faible charge au pied, maturité tardive, etc.

Les vignes sont exposées au vent Mistral ce qui limite le rendement mais maintient des raisins très sains... c'est le meilleur des pesticides. L'amplitude thermique entre le jour et la nuit confère aussi à nos vins une grande fraîcheur. Enfin, la brise marine tempère l'ardeur du soleil et nous apporte un peu d'humidité sur ce terroir sec où il pleut si rarement. Notre appellation est en effet celle qui bénéficie de plus d'heures de soleil par an ce qui nous permet d'avoir un cépage à la maturité très tardive.

Les vins de Bandol sont élaborés à partir de ce drôle de cépage qu’est le Mourvèdre. C’est un cépage un peu capricieux dont je suis tombé amoureux. J’en suis passionné depuis mon arrivée à Bandol en 1996. C’était quelque chose de compliqué au début puisqu’il a fallu le comprendre. Ce n'est pas du tout les cépages avec lesquels j’ai été élevé à Bordeaux : le Cabernet-Sauvignon, le Merlot qui sont de bons soldats. Ils obéissent. C’est pour cela qu’ils se sont multipliés dans le monde entier. Le Mourvèdre, par contre, peut être déconcertant. C’est un cépage un peu voyou. En revanche, il est irrésistiblement charmant et nous offre quelques sueurs froides parfois mais incontestablement des vins séduisants dans leur jeunesse mais aussi de très longue garde.

Vendanges parcelle de Prométhée, Domaine de la Bégude. Crédits José Nicolas
Vendanges parcelle de Prométhée, Domaine de la Bégude. Crédits José Nicolas


UN ENGAGEMENT AU DELÀ DU BIO


Que recherchez-vous dans vos vins ?


Guillaume Tari : 
À restituer dans nos vins, notre ressenti, notre plaisir à vivre sur le domaine au quotidien, la fraîcheur des vins à l'image de nos nuits et la maturité "parfaite" (autant que faire se peut) qui a rendu célèbre l'appellation Bandol !!

Ils doivent être l'incarnation de ce terroir et du millésime, nous raconter une histoire.


Parlez-nous de votre engagement Bio.


Guillaume Tari : 
Nous allons plus loin que le Bio au sens propre, nous ne sommes pas des Bio "économiques" mais engagés depuis le départ. La vigne est née au bord de la Méditerranée est dès mon arrivée, la culture biologique s'est imposée à moi comme une évidence.

Nous avons la chance de cultiver 27 hectares de vignes au cœur d'un domaine extrêmement sauvage, de plus de 500 hectares, incroyablement beau et préservé. Notre vignoble est réparti sur une cinquantaine de parcelles, la forêt et la garrigue aromatique sont les plus beaux des écrins.

Nous faisons tout pour préserver l'équilibre de cet écosystème en respectant aussi les cycles lunaires. De plus, nous greffons sur pieds avec des greffons sélectionnés dans nos vielles vignes et notre collection de mourvèdres.

A LIRE AUSSI SUR LE BLOG

Vous avez aimé cet article ?