Livraison en
drapeau France France

Boutique Gin

Avec l’incroyable essor de la mixologie et le succès indéniable du Gin Tonic, le gin fait partie des spiritueux les plus à la mode depuis quelques années. Cette boisson spiritueuse est aujourd’hui en vogue aux États-Unis, en Espagne, en France et ailleurs. Séduisant par sa grande variété d’arômes et de saveurs, le gin offre des expériences de dégustation variées et enrichissantes.

Typologies de Gin

Pays producteurs de Gin

Origine et histoire du gin

De plus en plus apprécié ces dernières années, le gin fait toute la différence dans différentes recettes de cocktails. Cependant, avant de se retrouver sur le devant de la scène, cette boisson spiritueuse a connu une histoire mouvementée.

D’où vient le gin ?


Le gin est souvent associé à l’Angleterre, mais en réalité, ce spiritueux, du moins le « Jenever » que l’on considère comme son ancêtre, trouve son origine dans les anciens Pays-Bas. La plus ancienne recette de cette eau-de-vie à base de baies de genièvre daterait du XVe siècle. Celle-ci aurait été découverte par Philip Duff dans un manuscrit appartenant à un riche marchand hollandais. Couramment utilisé comme remède médicinal, le « jenever » connaît un grand succès, notamment auprès des soldats anglais qui l’appellent « Dutch Courage ». Les Hollandais exportent ensuite cette eau-de-vie un peu partout en Europe, notamment en Angleterre. Son commerce bat son plein jusque vers la fin du XVIIe siècle lorsque le roi Guillaume III d’Orange-Nassau interdit l’importation d’eaux-de-vie étrangères. Les distillateurs anglais se mettent alors à produire un alcool similaire au « jenever » qu’ils baptisent « gin ».

« Gin craze » ou
la « folie du gin »


Bénéficiant alors de taxes avantageuses, le gin devient une eau-de-vie abordable. Cette eau-de-vie devint très populaire auprès de la classe ouvrière anglaise, voire trop, devenant un véritable fléau. Le «Gin craze» ou la «folie du gin» s’empare alors du pays tout entier. En effet, pas moins de 37 millions de litres de gin étaient distribués chaque année par environ 7 000 commerces, sans parler des comptoirs clandestins. De plus, le gin de cette époque n’avait rien à avoir avec celui d’aujourd’hui. Souvent de très mauvaise qualité, cette eau-de-vie dépassait souvent les 40°, faisant oublier un quotidien pas toujours facile dans un pays en pleine explosion industrielle. Surnommé « The Mother’s Ruin » ou « la briseuse de famille », le gin était accusé d’être à l’origine de l’alcoolisme et de bien d’autres maux (criminalité, prostitution, etc.). Pour enrayer l’épidémie, le Gin Act est voté en 1751, interdisant le commerce de gin sans licence. Seuls les taverniers, soumis à des taxes élevées, sont alors autorisés à en vendre.

Des hauts et des bas


Au fil du temps, le gin devient une eau-de-vie plus noble. Au cours du XIXe siècle, les marins des colonies britanniques utilisent le gin pour masquer le goût très amer de la quinine, contenue dans les boissons toniques et permettant de lutter contre la malaria. C’est ainsi qu’est né le Gin Tonic. Au cours des années 80, le gin, souffrant d’une image vieillissante, connaît une période de désamour. Depuis quelques années, décliné dans des recettes raffinées et aromatiques, il séduit de plus en plus les amateurs de spiritueux. Que ce soit en dégustation ou en cocktail, cette eau-de-vie n’a rien à envier aux grands spiritueux.

Comment est fait le gin ?

La fabrication du gin implique le respect de différentes étapes. La règlementation encadrant l’élaboration de ce spiritueux est relativement souple. Les baies de genièvre sont les seuls ingrédients obligatoires pour qu’un spiritueux puisse porter l’appellation « gin ».

Quelle est la base du gin ?

Le gin est une boisson spiritueuse préparée avec une base d’alcool agricole neutre. Celle-ci est dite neutre en raison de la concentration en alcool si élevée qu’il est souvent difficile de déceler l’ingrédient de base utilisé. Il s’agit généralement de céréales (orge, blé, seigle, etc.). Cependant, le gin peut aussi être élaboré à partir d’alcool de mélasse. Souvent, les distilleries ne produisent pas elles-mêmes cet alcool. Cette base neutre est aromatisée avec des baies de genièvre et d’autres botaniques (coriandre, racine d’angélique, zestes de citron et d’orange, etc.).

Les étapes importantes de la fabrication de cet alcool

Pour fabriquer du gin, ci-dessous les différentes étapes réalisées par les distillateurs :

  • Aromatisation de l’alcool neutre : la base neutre est aromatisée par macération des ingrédients botaniques pendant 24 à 48 heures et/ou par leur infusion. Selon le type de gin, il est aussi possible d’ajouter des distillats individuels ou d’essences artificielles.
  • Distillation avec les botaniques : cette étape est réalisée dans des alambics traditionnels. Elle ne concerne que les distilled gins, notamment le London dry gin.
  • Dilution : le distillat est dilué avec de l’eau pure pour baisser la teneur en alcool qui doit être de 37,5 % minimum.
  • Filtration : certains producteurs de gin filtrent l’eau-de-vie pour enlever toutes les impuretés.
  • Maturation: cette étape n’est pas obligatoire, puisque la majorité des gins peuvent être consommés immédiatement après la production. La phase de maturation permet toutefois aux arômes et saveurs de mieux se développer.

Les différents types de gin

Le gin se décline en différentes versions, se distinguant notamment par leur processus de fabrication. Certaines variantes comme le Yellow gin, le Old Tom gin ou encore le New Western gin sont considérées comme non officielles. En revanche, d’autres types de gin, dont la production est règlementée, sont classés comme officiels.

Le gin aromatisé


Plébiscité pour créer des cocktails originaux aux couleurs attrayantes, le gin aromatisé se distingue parfois par ses saveurs exotiques. Il s’agit d’un type de gin dans lequel des botaniques naturelles (épices, herbes aromatiques et autres aromates) ont macéré ou infusé. Le gin aromatisé peut aussi être obtenu par une aromatisation de manière artificielle en ajoutant des essences de gin (notamment de baies de genièvre). L’apparence du gin au profil aromatisé peut être ajustée grâce à l’ajout de colorants. G’Vine, Tanqueray ou encore Santa Ana figurent entre autres parmi les marques de gin aromatisé à découvrir.

Le gin classique


Le gin classique désigne le distilled gin ou gin distillé, catégorie de gin la plus répandue. Le processus de fabrication de cette eau-de-vie implique une seconde distillation de l’alcool neutre dans lequel les ingrédients botaniques ont macéré. Le distilled gin est élaboré généralement sans arôme supplémentaire. Cependant, le distillateur peut en ajouter de façon naturelle ou artificielle après la distillation. En revanche, l’arôme et la saveur des baies de genièvre doivent rester dominants. Drumshanbo Gunpowder, Gin Monkey ou encore Gin Hendrick’s comptent parmi les références constituant des valeurs sûres en matière de gin classique.

Le London Dry Gin


Le London Dry Gin est également un distilled gin ou gin distillé. Cependant, lors de son élaboration, aucun arôme artificiel ni colorant ne peut être ajouté. Par ailleurs, aucune aromatisation ne doit être effectuée après la distillation. Le seul ajout possible est du sucre à 0,1 g/litre maximum. Si le gin contient du sucre, celui-ci porte l’appellation « London Gin ». Contrairement à ce que son nom laisse penser, le London Dry Gin peut être produit partout, mais pas uniquement à Londres. Gin Engine ou No.3 London Dry Gin figurent notamment parmi les références incontournables.

Le gin par pays

Si le gin est souvent associé à l’Angleterre et aux Pays-Bas, d’autres pays sont aujourd’hui à l’origine de gins de qualité premium. En plus de s’inspirer de recettes traditionnelles, les distilleries ont souvent recours à des aromates spécifiques à leurs pays, créant ainsi des gins uniques.

Le gin anglais


Avec sa tradition et ses légendes, le gin est une véritable passion anglaise. Généralement élaboré suivant des méthodes de production traditionnelles avec des ingrédients de qualité supérieure, le gin anglais fait partie des plus appréciés dans le monde entier. Réputée pour sa complexité aromatique et son goût raffiné, cette eau-de-vie est aussi connue pour sa grande variété de styles et de saveurs. Parmi les gins anglais de qualité se trouvent entre autres les marques :

  • Gin Bombay Sapphire
  • Tanqueray London dry gin
  • Gin Bulldog
  • Peaky Blinder Spiced dry gin
  • Plymouth gin Navy Strength

Le gin français


Les gins français connaissent aujourd’hui un beau succès en France et à l’international. Cela grâce au savoir-faire des distilleries françaises, mais aussi aux ingrédients locaux apportant des saveurs distinctives à leur production. Les producteurs de gins français proposent souvent des recettes mettant à l’honneur les typicités d’une région grâce aux botaniques utilisées comme de la lavande ou des olives de Provence, de rares agrumes ou encore de la fleur de vigne. Parmi les marques de gins français, l’on retrouve notamment :

  • Gin Citadelle
  • G’Vine
  • Normindia
  • Generous Gin
  • Hexagone Gin
  • Distillerie du Mont Blanc
  • Anaë

Le gin écossais

Si les Écossais sont célèbres dans l’art de la fabrication de whisky, ils ne sont pas en reste dans la production de gins. D’ailleurs, ils sont réputés pour leur savoir-faire en matière de distillation. Comptant aujourd’hui de nombreuses distilleries artisanales, l’Écosse constitue le plus gros producteur de gin du Royaume-Uni avec environ 70 % de la production totale. Marque emblématique, Hendrick’s est une référence incontournable lorsqu’il est question de gin écossais. Produit au sein de la distillerie de grains de William Grant & Sons à Girvan, ce gin haut de gamme est fabriqué de manière artisanale, en très petites quantités. La distillation s’effectue dans deux alambics très anciens, le Bennett Still et le Carter Head, conférant du caractère et une douceur aromatique à ce gin.

Les autres pays producteurs de gin

En plus de l’Angleterre, de l’Écosse ou encore de la France, d’autres pays se sont aussi lancés dans la production de gins. Pour varier les plaisirs, partez à la découverte des gins irlandais, variés, délicieux et empreints de caractère, notamment ceux de la marque Drumshanbo Gunpowder Gin. Les amateurs de gin peuvent également explorer l’incroyable diversité de gins produits en Belgique. Pour cela, l’Arduenna Gin et le Gin Mr Copperhead valent le détour. L’Allemagne fait aussi partie des pays de référence en matière de production de gin. Ce pays est notamment à l’origine de la célèbre marque Gin Monkey 47, une eau-de-vie distillée sur la base de 47 ingrédients botaniques récoltés majoritairement dans la Forêt-Noire.

Le gin a souvent dépassé largement les frontières européennes, conquérant des contrées lointaines comme le Japon. Créant leur propre version du gin, les distillateurs japonais combinent savamment les techniques traditionnelles de fabrication et les influences locales. Ils associent par exemple les baies de genièvre à des ingrédients typiquement nippons comme le yuzu, le shiso, herbe aromatique japonaise, ou le sansho, baie originaire du Japon. Pour découvrir l’originalité des gins japonais, Nikka, Gin Komasa ou Ki No Jyu sont des marques à ne pas rater.

Est-ce que le gin se boit pur ?

Avec sa puissance en alcool, le gin se boit rarement pur, surtout s’il s’agit d’un gin sec. Cependant, pour apprécier pleinement la fraîcheur et la palette aromatique de ce spiritueux, il est tout à fait possible de le déguster sans ajouter d’autres saveurs. Selon vos goûts, le gin peut être servi avec des glaçons ou pas.

Les cocktails à base de gin : Gin Tonic, Gin Fizz…

Le gin est particulièrement utilisé pour la préparation de cocktails variés. En fonction du type de gin, cette eau-de-vie peut apporter de la fraîcheur, de l’amertume, mais aussi une grande partie des arômes de la boisson. Parmi les cocktails à base de gin se trouvent, notamment :

  • Le Gin Tonic
  • Le Gin Fizz
  • Le Martini Dry
  • Le Cucumber Lemonade
  • L’Orchard Collins
  • Le Negroni

Comment faire un Gin Tonic ?

Le Gin Tonic est sans aucun doute le cocktail à base de gin le plus connu. Cette boisson mythique, utilisée autrefois par les officiers de la marine britannique comme remède contre la malaria, est très simple à préparer. En effet, il suffit de mélanger du gin à de l’eau tonique. Il est possible d’ajouter une garniture comme un zeste de citron ou une tranche de concombre, jouant un rôle décoratif, mais aussi gustatif.

Sur Vinatis, vous trouverez également une large sélection de gins en provenance des quatre coins du monde : gin anglais, gin, français, gin écossais, gin japonais… Des gins à déguster seuls ou à glisser dans vos recettes de cocktails pour épater vos amis !

Quantité
Voir le panier