Bien ajouté dans le panier !
Quantité

Revendiquant une histoire de plus de sept siècles, l’armagnac est la plus ancienne eau-de-vie de France. Produite dans la région de Gascogne, cette eau-de-vie distillée à base de vin blanc est toujours élaborée de manière artisanale grâce à un savoir-faire complexe et traditionnel. V.S, V.S.O.P, X.O, Hors d’Âge, Blanche Armagnac ou encore armagnac millésimé, ce spiritueux du Sud-Ouest se décline en différentes versions. Pour offrir un cadeau d’exception ou pour célébrer les plus beaux évènements de la vie, retrouvez notre sélection d’armagnacs de qualité, à choisir selon le millésime : les coffrets Célébration du Château de Laubade sont une valeur sûre en idée cadeau, tandis que les grands amateurs de XO se feront plaisir avec les Domaine Tariquet et Uby pour des moments de dégustation inoubliables. Succombez à ce spiritueux du Sud-Ouest si aromatique !

Qu'est-ce que l'armagnac ?

Arborant une couleur ambre dorée, l’armagnac est une eau-de-vie fabriquée à partir de la distillation de vins blancs secs et vieillie en fût de chêne. La notoriété de cet alcool produit dans le Sud-Ouest a largement dépassé les frontières de la Gascogne. Il est ainsi commercialisé dans tout l’Hexagone. L’armagnac jouit aussi d’une réputation internationale et est exporté dans de nombreux pays comme en Italie, en Belgique ou encore au Royaume-Uni.

À savoir que cette eau-de-vie bénéficie de l’AOC Armagnac. Cette appellation générique peut être complétée par des appellations variant en fonction de la provenance géographique et des caractéristiques du spiritueux : le Bas-Armagnac, le Haut-Armagnac et le Ténarèze. En revanche, les eaux-de-vie non vieillies portent la dénomination Blanche d’Armagnac.

verre armagnac

Eau-de vie gasconne


Niché au cœur de la Gascogne, dans le Sud-Ouest de la France, le vignoble de l’Armagnac s’étend sur une partie des départements du Gers, des Landes et du Lot-et-Garonne. Les vignes destinées expressément à l’élaboration de cette eau-de-vie d’Armagnac sont cultivées sur une superficie d’environ 5 000 hectares.

Le vignoble bénéficie d’un climat tempéré et doux, avec des étés longs et chauds, et des hivers doux, favorisant la production de raisins d’excellente qualité. Bas-Armagnac, Ténarèze et Haut-Armagnac, chacun de ces trois territoires possède des sols aux caractéristiques uniques. Cette pluralité permet de produire des armagnacs aux profils variés et complexes.

Quelle différence entre cognac et armagnac ?


Détenant chacune une AOC, l’armagnac et le cognac sont tous deux des eaux-de-vie françaises à base de raisin, vieillies en fût de chêne. Présentant des similitudes, ces spiritueux possèdent aussi chacun leurs spécificités, notamment :

  • Le terroir : les aires des appellations Cognac et Armagnac sont séparées d’environ 300 kilomètres. Sur les terroirs armagnacais, les sols sont constitués de sables fins quartzeux, d’argile siliceuse, de sédiments continentaux et fluviaux. En revanche, les terroirs cognaçais sont majoritairement calcaires. Si l’Armagnac se divise en trois crus, le Cognac se subdivise en six crus.
  • Les cépages : à Cognac, l’Ugni Blanc est présent sur plus de 95 % du vignoble. En revanche, dix cépages sont autorisés en Armagnac.
  • L’alambic utilisé pour la distillation : l’armagnac est distillé dans un alambic en cuivre à doubles colonnes avec des plateaux. Le cognac, quant à lui, est distillé dans un alambic charentais. Un alambic en cuivre, dit à « à repasse », à double chauffe.
  • Le degré d’alcool : après le vieillissement, l’armagnac, mis à la vente, titre à 40-45°C d’alcool. En revanche, le cognac doit être dilué avec de l’eau distillée pour atteindre ce degré d’alcool.

Quel fruit dans l'armagnac ?


Dans le cahier des charges de l’AOC Armagnac, dix cépages sont autorisés pour la fabrication de cette eau-de-vie. Cependant, quatre variétés, influant particulièrement sur leur personnalité, sont principalement utilisées pour l’élaboration de l’armagnac :

  • Ugni Blanc : adapté à tous les terroirs et sols d’Armagnac, ce cépage produit des vins acides et faibles en alcool, donnant des eaux-de-vie fines, amples et équilibrées.
  • Colombard : révélant des arômes fruités et épicés, ce cépage donne des eaux-de-vie alliant fraîcheur et vivacité. Au fil des années, les armagnacs contenant du Colombard gagnent en charpente et en puissance.
  • Folle Blanche : ce cépage historique de l’Armagnac est aujourd’hui très peu cultivé après avoir été décimé par le phylloxéra. Cette variété donne des eaux-de-vie florales, d’une finesse et d’une élégance remarquable.
  • Baco : ce cépage hybride est né du croisement des variétés Folle Blanche et Noah, cépage blanc américain. Il apporte de la rondeur, de la rondeur et des notes de fruits mûrs aux armagnacs.

Plant de Graisse, Clairette de Gascogne, Meslier Saint-François, Mauzac Blanc et Mauzac Rosé, Jurançon Blanc sont les autres cépages autorisés sur cette appellation.

Distillation


Pour l’élaboration de l’eau-de-vie d’armagnac, deux modèles d’alambics peuvent être utilisés. Cependant, l’alambic continu armagnacais est celui à environ 95 % pour la distillation de cette eau-de-vie. Lors de ce processus, le vin préchauffé descend de plateau en plateau pour arriver en ébullition en bas de la chaudière. Les vapeurs remontent à contre-courant, traversant le vin à chaque plateau. Enrichies en arômes et en alcool, les vapeurs pures passent par un « col de cygne » pour la condensation, avant d’être refroidies dans le serpentin. Incolore et déjà très aromatique, l’eau-de-vie obtenue titre entre 52 % et 70 % de degré alcoolique. Quelques Maisons d’Armagnac utilisent en revanche l’alambic double-chauffe.

Élevage


Après la distillation, l’armagnac est mis en vieillissement sous bois dans des fûts de chêne de 400 litres. Ces barriques sont fabriquées essentiellement à partir de chênes issus des forêts de Gascogne et du Limousin. Ces fûts contribuent à façonner la personnalité, la couleur, les arômes et la douceur du spiritueux. Selon le cahier des charges de l’AOC Armagnac, seuls les chênes sessiles et pédonculés, ou tous croisements sont utilisables pour la fabrication de ces fûts. Lors de l’élevage, les fûts de chêne sont placés dans des chais où l’humidité et la température influent sur la qualité du vieillissement. L’évolution des eaux-de-vie est ensuite surveillée au fil du temps par le maître de chai.

Les principaux types d'armagnac

En fonction de l’aire géographique, les armagnacs se déclinent en trois crus. Les Bas-Armagnac sont produits sur la partie occidentale du département du Gers et sur une partie des Landes. Les armagnacs Ténarèze sont produits au centre de la zone d’appellation.

Sur cette terre de transition, les vignes sont cultivées sur des sols à dominante argilo-calcaire. En revanche, les Haut-Armagnac sont élaborés sur le reste de l’aire de l’appellation, à savoir sur la partie orientale et méridionale du vignoble d’Armagnac.

Bas-armagnac


Également appelé Armagnac noir, ce terroir situé à l’Ouest de la région est caractérisé par ses sols constitués de boulbènes légères et de sables fauves. Ces derniers sont réputés pour donner des eaux-de-vie d’Armagnac d’une grande finesse, onctueuses et fruitées. À savoir que le Bas-Armagnac est la partie la plus plantée, constituant ainsi la principale région de production de l’armagnac. Cette région compte des centaines de Maison d’Armagnac. Le Château de Laubade, le Domaine Tariquet et le Domaine Uby figurent parmi les plus connues.

Haut-armagnac


Portant le nom d’Armagnac blanc, le Haut-Armagnac est réputé pour ses sols à dominante calcaire. Toutefois, les sols de la partie méridionale sont constitués de boulbènes argilo-siliceuses. N’ayant pas survécu à la crise du phylloxéra, le vignoble est peu à peu replanté. Cependant, il représente moins de 2 % des surfaces identifiées de la production d’eau-de-vie d’Armagnac. Les rares eaux-de-vie produites dans cette région sont connues pour leur bouquet fruité et délicat.

Millésimes et mentions d'âge

Les étiquettes des eaux-de-vie d’Armagnac portent différentes dénominations commerciales et mentions d’âge en fonction de la durée de vieillissement en fûts de chêne. Ces dernières font toujours référence à l’âge de l’eau-de-vie la plus jeune entrant dans l’assemblage :

  • Armagnac V.S (Very Special) : au moins deux ans
  • Armagnac V.S.O.P (Very Superior Old Pale) : au moins quatre ans
  • Armagnac XO (Extra Old) : plus de cinq ans
  • Armagnac Hors d’âge : plus de dix ans
  • Armagnac Millésimé : spécificités armagnacaises, ces cuvées ne peuvent être commercialisées qu’à partir de dix ans d’âge. Le millésime correspond à l’année de récolte des grappes de raisin.

armagnacs millésimés

Retrouvez notre sélection

Offrir une bouteille d'armagnac
en fonction de l'année de naissance :
le cadeau idéal

Pour célébrer l’anniversaire d’un proche et lui offrir un cadeau d’exception, une bouteille d’armagnac est de mise. Millésime 1963, 1966, 1968, 1971, 1982, 1988… une cuvée millésimée de l’année de naissance est parfaite en guise de cadeau personnalisé.

Contenu dans un magnifique coffret en bois, un tel présent ne manquera pas de faire plaisir à un amateur de grands armagnacs.

Accords gourmands armagnac et chocolat

Armagnac et chocolats sont faits pour se rencontrer. Découvrez quelques trames gustatives à explorer et ce mariage raffiné où tout n'est que volupté. En savoir plus ›

Quelle différence entre Cognac et Armagnac ?

Il peut s’avérer difficile de percevoir la différence entre un Cognac et un Armagnac, deux spiritueux du Sud-Ouest de la France. Il existe cependant quelques différences qui vous permettront de les appréhender plus facilement. En savoir plus ›

Quand boire l'armagnac ?

Bien qu’il soit possible de déguster l’armagnac en apéritif, ce spiritueux se savoure avant tout en digestif. Servie sans glaçon, à température ambiante, cette eau-de-vie se déguste dans un verre ballon ou un verre tulipe pour en concentrer les arômes.

Pour la dégustation, il est conseillé d’en verser 2 à 3 cl dans le verre. Il convient ensuite de faire tourner l’alcool dans le contenant pour mouiller les parois. Pour une dégustation réussie, il est important de respecter les accords mets/vins adaptés.

Accords mets / armagnac

L’armagnac s’associe à la perfection avec les mets de la gastronomie gersoise (foie gras, magret de canard ou encore poule au pot). Cependant, cette eau-de-vie d’Armagnac se déguste aussi très bien avec des viandes rouges de caractère comme du gibier, mais aussi de la volaille.

Un armagnac frais, floral et fruité avec de légères notes boisées accompagne parfaitement des mets de la mer à base de gambas, du homard ou de la lotte. En fin de repas, ce spiritueux s’accorde avec des fromages à pâte persillée ou des desserts au chocolat noir, aux noix ou aux fruits secs.

Comment conserver l'armagnac ?

L’armagnac ne possède pas de date de limite de consommation, pouvant ainsi se conserver très longtemps. Il faut savoir qu’une fois en bouteille, ce spiritueux n’évolue plus. Toutefois, il est conseillé de maintenir le flacon debout afin d’éviter que l’alcool altère le bouchon. Ce dernier doit aussi être vérifié tous les cinq à dix ans.

Dans le cas d’une bouteille entamée, le spiritueux reste quasiment intact même après plusieurs années. Cependant, il demeure conseillé de le conserver à l’abri de la lumière et des trop fortes chaleurs pour ne pas altérer ses qualités gustatives.

Cocktail armagnac

Bien que l’armagnac se déguste généralement pur, ce spiritueux est aussi parfait pour la préparation de cocktails. D’ailleurs, de plus en plus de bartenders font preuve d’innovation et n’hésitent pas à l’utiliser pour concocter de cocktails modernes, tendance et délicieux. Voici quelques exemples de cocktails à base d’armagnac :

  • Ar’Manhattan
  • Blanche Mojito
  • Blanche Sunrise
  • Armagnac Sour
  • Stinger (à l’armagnac)
  • Gascon’Gas
  • L’Art Maniac
  • Suprême d’Armagnac