Livraison en
drapeau France France

Châteauneuf-du-Pape AOC

L'AOC produit du vin rouge et du vin blanc, mais c'est surtout le premier qui a fait sa réputation dans le monde entier. Le Châteauneuf-du-Pape rouge peut être issu de cépages multiples (13 en tout). C'est le Grenache qui domine en délivrant un mélange de finesse et de puissance qui est le signe des grands vins. Pour la petite histoire, le village étant devenu résidence d'été de la papauté en 1314 sous Clément V, c'est son successeur Jean XXII qui fait accéder le vin produit à la dénomination de "Vin du Pape", dont les commandes ont vite augmenté lors des festivités et auprès des ambassades étrangères. Expédié en tonneaux en Italie, Allemagne, Angleterre, il charme même Outre-Atlantique quelques décennies plus tard. Un commerce florissant et une réputation internationale qui avec le temps, est le signe des grands vins ! De grands domaines contribuent à la réputation du terroir Châteauneuf-du-Pape, parmi eux, on peut citer E. Guigal, le Domaine du Vieux Télégraphe, le Domaine de la Janasse, M. Chapoutier, la Maison Paul Jaboulet Ainé, le Château de La Gardine, le Château de Beaucastel, le Domaine Chante Cigale.

On déguste ? Accords mets & vin : Lire la suite...

carte du domaines vitiole

Meilleures ventes Châteauneuf-du-Pape

Les domaines phares

Retrouvez tous nos vins Châteauneuf-du-Pape

Châteauneuf-du-Pape AOC

On déguste ?

vin rouge

Vin rouge sec

D'une couleur pourpre soutenue, nez puissant, ce vin de garde a une amplitude qui s'exprime pleinement au bout de quelques années (à partir de 4 ou 5 ans) avec des nuances caractéristiques de bois brûlé.

vin blanc

Vin blanc sec

À réserver pour les mets de cuisine goûteuse. Entrée froide : saumon, homard, foie gras. Quenelles de brochet. Viandes blanches : Veau, Petite volaille (cailles), champignons sauvages. Fromages à pâte molle (brillat savarin aux truffes).


Accords mets & vins

vin rouge

Vin rouge sec

Sa structure tannique mérite une cuisine gastronomique. Viandes rouges : grand gibier. Côtes de bœuf, daubes, civets. Agneau. Viandes blanches : veau, volailles farcies. Cassoulet. Plats relevés : paella, tajine. Truffes. Champignons sauvages.

vin blanc

Vin blanc sec

À réserver pour les mets de cuisine goûteuse. Entrée froide : saumon, homard, foie gras. Quenelles de brochet. Viandes blanches : Veau, Petite volaille (cailles), champignons sauvages. Fromages à pâte molle (brillat savarin aux truffes).


À retenir

Châteauneuf-du-Pape, un vin chargé d’histoire

L’histoire du vignoble du Châteauneuf-du-Pape remonte à l’époque gallo-romaine. Bien que la vigne recouvre déjà certainement la zone, les premières traces écrites de son existence ne datent que de 1157. Depuis, ce territoire viticole ne cesse de se développer, produisant aujourd’hui des vins à la renommée mondiale.

Châteauneuf-du-Pape, Vin du Pape


Même si le vignoble du Châteauneuf-du-Pape commence à s’épanouir à partir du XIIe siècle, il ne connaît réellement son essor qu’à partir du XIVe siècle grâce aux papes français siégeant à Avignon. Jean XXII, successeur de Clément V, premier pape d’Avignon, contribue largement au développement viticole de la région. Il est notamment à l’origine de la construction d’une imposante forteresse dominant les hauteurs du village, devenue plus tard la résidence d’été de la papauté d’Avignon. Convaincu de la qualité exceptionnelle des nectars produits en ces lieux, Jean XXII leur accorde le statut de « Vin du Pape ». Une consécration qui leur permet d’être vaut à la table des grandes cours européennes (Allemagne, GrandeBretagne et Italie) !

Châteauneuf-du-Pape, première Appellation d’Origine Contrôlée viticole de France


Au cours des siècles suivants, le commerce des vins du Châteauneuf-du-Pape se développe considérablement. En 1776, le Château La Nerthe contribue à la renommée du vignoble en abandonnant le tonneau et en expédiant ses vins en bouteilles. Reconnus de qualité supérieure en 1793, ces nectars sont expédiés dans toute la France et en Europe. Vers la fin du XIXe siècle, l’attaque du phylloxera stoppe le développement du vignoble. Suite à cette crise phylloxérique, les vignerons·ronnes décident de mettre en place une réglementation stricte pour protéger les vins de Châteauneuf-du-Pape. En 1923, ils sollicitent l’aide du Baron Le Roy de Boiseaumarié, vigneron et juriste de formation, aboutissant à la création du « syndicat des propriétaires viticulteurs de Châteauneuf-du-Pape ». Les producteurs définissent des règles de production inédites : restriction des cépages autorisés, réglementation des modes de culture, tri de la vendange pour contrôler les raisins… En 1933, la Cour de cassation accepte la délimitation de l’aire ainsi que les conditions de production des vins de Châteauneuf-duPape. L’année 1936 est ensuite marquée par la publication du décret de l’appellation, faisant de Châteauneuf-du-Pape la première AOC viticole de France.

La bouteille armoriée, flacon emblématique de l'appellation


L’AOC Châteauneuf-du-Pape se distingue par son flacon reconnaissable entre mille. Créée en 1937 à l’initiative du syndicat des viticulteurs de l’appellation, cette bouteille armoriée est ornée d’un écusson symbolisant une tiare papale disposée au-dessus des clés de Saint-Pierre. Cet emblème est entouré de l’inscription « Châteauneuf-du-Pape contrôlé » en lettres gothiques. Symbolisant une marque collective, ce flacon constitue un gage de l’authenticité des vins de Châteauneuf-du-Pape.

Un terroir d'exception de la région viticole de la Vallée du Rhône

Située en plein cœur de la plaine du Comtat de Venaissin, la prestigieuse appellation Châteauneuf-du-Pape se trouve à mi-chemin entre les cités d’Avignon et d’Orange, dans le département du Vaucluse. Elle représente 3 200 hectares de vigne dans la région viticole de la Vallée du Rhône du Sud. Le vignoble s’étend sur les communes de Châteauneuf-du-Pape, Bédarrides, Orange, Courthézon et Sorgues. Adossée sur son flanc Ouest au Massif du Lampourdier et située à quelques encablures de la rive gauche du Rhône, l’aire de l’appellation trône à 120 mètres d’altitude. En matière de terroirs, impossible de ne pas évoquer les galets roulés iconiques de l’AOC Châteauneuf-du-Pape. Déposés et polis par le Rhône lors de sa course folle au cours des périodes glaciaires successives, ces galets blonds constituent la marque de fabrique de l’appellation.

Leur particularité réside dans leur capacité à capter et à emmagasiner la chaleur au cours de la journée et à la restituer aux grappes durant la nuit. En plus de contribuer au mûrissement optimal des raisins, ces galets participent au parfait état sanitaire des vignes, puisque l’eau s’évapore à leur contact. Au-delà des mythiques galets roulés, Châteauneuf-du-Pape, c’est aussi une véritable mosaïque de terroirs : des sols de calcaires durs à l’Ouest, des sols composés de grès molassiques à l’Est ou encore des sols sableux nés du retrait du Rhône. Le sous-sol est généralement composé d’argiles rouges. Riches en oxyde de fer, ces derniers fournissent à la vigne les éléments minéraux nécessaires à leur épanouissement.

Un vignoble baigné de soleil et balayé par le Mistral

L’AOC Châteauneuf-du-Pape doit en partie la complexité remarquable de ses vins aux conditions climatiques du vignoble. Implanté dans le secteur le plus sec des Côtes-du-Rhône, le vignoble de l’appellation Châteauneuf-du-Pape est soumis à un climat d’influence méditerranéenne. Caractérisé par un bel ensoleillement, le climat est souvent très sec en été avec des températures élevées. Par ailleurs, le vignoble profite fréquemment du souffle du Mistral, réduisant les précipitations et limitant les risques de développement de maladies cryptogamiques de la vigne. Au printemps, ce vent du Nord crée un flux d’air, protégeant la vigne du gel. Ces conditions sont propices à la production de raisins très aromatiques et concentrés en sucre.

Quel type de vin est le Châteauneuf-du-Pape ?

L’appellation Châteauneuf-du-Pape est réputée pour sa production de vins rouges, jouissant d’une notoriété mondiale. Cependant, les vins de cette AOC se déclinent aussi en blanc. Des nectars réputés pour leur vivacité et leur amplitude !

Quels sont les 13 cépages de Châteauneuf-du-Pape ?

Bien qu'il soit possible de retrouver des cuvées de l'AOC Châteauneuf-du-Pape issues d'un seul cépage, des cuvées dites en monocépage, ce qui fait réellement la complexité des vins rouges et des vins blancs de cette célèbre appellation du Sud-Est de la France, est la vaste possibilité d'assemblages. En effet, treize cépages sont autorisés dans cette appellation. En comptant les déclinaisons de couleur, le Grenache Noir, le Grenache Blanc et le Grenache Gris, pour ne nommer que ceux-là, l'AOC Châteauneuf-du-Pape compte en tout pas moins de 18 cépages autorisés dans ses assemblages ! Le roi des cépages demeure cependant le Grenache, qui s'exprime admirablement bien dans le microclimat de la toute première appellation de France, créée par le baron Le Roy de Boiseaumarié.

Le Grenache noir, cépage d'origine espagnole (Garnacha), apprécie particulièrement les climats chauds et secs du vignoble de Châteauneuf-du-Pape. Ce cépage est entre autres reconnu pour donner des vins au potentiel de garde absolument incroyable. Le célèbre trio 'GSM', assemblage des cépages Grenache, Syrah et Mourvèdre, est l'ensemble le plus connu et le plus commun à Châteauneuf-du-Pape. Les autres cépages, peut-être moins connus, sont le Cinsault, la Clairette, le Vaccarèse, le Bourboulenc, la Roussanne, la Counoise, le Muscardin, le Picpoul (blanc, gris et noir), le Picardan, ainsi que le Terret noir.

Quelles sont les meilleures années pour l'AOC Châteauneufdu-Pape ?

Grâce à la qualité exceptionnelle de ses terroirs ainsi qu’aux conditions météorologiques, l’AOC Châteauneuf-du-Pape compte plusieurs excellents millésimes, et ce, que ce soit en rouge ou en blanc. Pour les amateurs de ce cru, certaines cuvées sont absolument incontournables, puisqu’elles vieilliront de manière exceptionnelle. En matière de millésime exceptionnel, les vins des années 2005 et 2010 possèdent un potentiel de garde remarquable. Parmi les grands millésimes, les années 2009 et 2019 constituent de véritables pépites pour enrichir les caves.

Quel est le prix d’un Châteauneuf-du-Pape ?

Les prix des vins de Châteauneuf-du-Pape sont relativement élevés. Il est rare et difficile de trouver une cuvée à moins de 20€. Les prix s'expliquent dans un premier temps par la précision et la qualité exigée par le cahier des charges de l'appellation. Le cahier des charges bien exigeant réglemente les hectares de vignes, en stipulant notamment la taille de la vigne obligatoire, le nombre d'yeux maximum par ceps, contribuant ainsi à un rendement maximum des vignes, afin d'assurer un contrôle de la qualité millésime après millésime.

De plus, les vendanges sont obligatoirement manuelles à Châteauneuf-du-Pape, ce qui contribue à une augmentation du coût final du vin, puisque si les machines ne peuvent pas vendanger, les vignerons doivent investir dans un capital humain. Parmi les domaines les plus connus se trouvent le Vieux Télégraphe, le Château de Beaucastel, l'Oratoire des papes, la Maison Ogier, le Domaine La Janasse, ou encore le Château La Nerthe.

Les vins de Châteauneuf-du-Pape à la dégustation

Que ce soit en rouge ou en blanc, le Châteauneuf-du-Pape promet une expérience de dégustation unique et mémorable, à condition de le boire dans les règles de l’art.

Quand boire un Châteauneuf-du-Pape ?


L’AOC Châteauneuf-du-Pape est réputée pour donner naissance à des vins au grand potentiel de garde. Selon les millésimes, les vins rouges se conservent pendant 5 à 20 ans. En ce qui concerne les vins blancs, les bouteilles peuvent être débouchées dans les 1 à 10 ans après le millésime de naissance.

Quelle est la température de service idéale pour un Châteauneuf-du-Pape ?


Pour que la dégustation soit parfaitement réussie, servir un vin de l’AOC Châteauneuf-duPape à la bonne température est essentiel. Cela dépend notamment de l’âge de la cuvée. Pour les vins rouges jeunes, servez-les de préférence autour de 15°C. Les millésimes plus anciens s’apprécient à une température comprise entre 16°C et 18°C. Pour les vins blancs, la température de service idéale est de 11°C-12°C pour les vins jeunes. Les vieux millésimes se servent en revanche autour de 13°C-14°C.

Quel mets avec un Châteauneuf-du-Pape ?


Pour apprécier pleinement votre dégustation de vins du Châteauneuf-du-Pape, il est important de les associer à des mets adaptés. En matière d’accords mets/vins, ces nectars, rouges ou blancs, se marient à une large palette de saveurs.

Quel plat servir avec un Châteauneuf-du-Pape rouge ?


Avec les vins rouges de Châteauneuf-du-Pape, servez vos plus belles pièces de viande, des plats mijotés, ou encore du grand gibier. La structure tannique et la charpente des cuvées de cette AOC lui permettent d'accompagner les viandes comme le bœuf ou l'agneau. Les Châteauneuf-du-Pape, évolués aux arômes de fruits bien mûrs, confits, accompagnent à merveille les plats de champignons et plus particulièrement la truffe.

Quel plat privilégier avec un Châteauneuf-du-Pape blanc ?


La truffe blanche, les volailles, les gibiers à plumes et les poissons seront quant à eux sublimés par le Châteauneuf-du-Pape blanc. Les cuvées évoluées, aux délicieuses notes d'amandes grillées, sont délicieuses sur des fromages à pâte molle comme le Brillat Savarin à la truffe ou le brie truffé.

Les domaines emblématiques de l’AOC Châteauneuf-du-Pape

L’AOC Châteauneuf-du-Pape compte de grands domaines qui contribuent à sa renommée depuis plusieurs siècles, notamment :

Le Domaine du Vieux Télégraphe de la famille Brunier


Tenu par la famille Brunier depuis 6 générations, le Domaine du Vieux Télégraphe fait partie des grands noms de l’appellation Châteauneuf-du-Pape. Composé de 70 hectares de vignes, son vignoble se trouve sur le plateau de La Crau, particulièrement propice à la viticulture. Ce terroir apporte une minéralité toute particulière aux vins rares et exceptionnels du Domaine du Vieux Télégraphe. Cette propriété viticole produit uniquement quatre vins, à savoir Le Vieux Télégraphe rouge et blanc nés des vignes les plus anciennes du vignoble, et Le Télégramme rouge et blanc.

Château de Beaucastel


Véritable joyau de la Vallée du Rhône méridionale, le Château de Beaucastel porte haut le flambeau de l’appellation Châteauneuf-du-Pape. Datant du XIVe siècle, ce domaine appartient à la famille Perrin depuis le XXe siècle. Implanté sur la commune de Courthézon, le vignoble couvre environ 100 hectares. Basant sa production sur le respect du terroir et la recherche de l’authenticité, le Château de Beaucastel constitue l’un des pionniers dans l’adoption de l’agriculture biologique, puis de l’approche biodynamique. Il constitue aussi l’un des rares domaines à perpétuer la tradition de l’assemblage des 13 cépages autorisés de l’AOC, créant des vins au style unique.

Clos des Papes


Domaine historique de l’AOC Châteauneuf-du-Pape, le Clos des Papes constitue la propriété de la famille Avril depuis le XVIIe siècle. Autrefois, les vins du domaine, situé non de la cité papale, étaient servis à la table des papes. Couvrant environ 40 hectares, le vignoble est réparti en une vingtaine de parcelles, bénéficiant chacune d’une attention particulière. Misant sur une méthode de production perfectionniste et exigeante, le Clos des Papes est réputé pour ses grands vins élégants et à l’équilibre optimal.

Autres appellations des vins du Rhône

Tous nos vins du Rhône

Retrouvez notre sélection

vinatis_logo

Élu Meilleur site e-commerce par Capital
dans la catégorie “Vins, bières et spiritueux”

reward_capital reward_capital_mobile
Quantité
Voir le panier