Bien ajouté dans le panier !

Quantité
Les fêtes de fin d’année mettent à l’honneur les moelleux, les liquoreux et les vins doux naturels, qui s’accordent particulièrement bien avec le foie-gras et les desserts.Pourquoi ces vins sont particuliers ? Comment les différencier ? Explications…Les vins doux naturels (VDN), les vins moelleux et les vins liquoreux ont en commun une vendange tardive.Les VDN se distinguent par l’ajout d’alcool pour stopper la fermentation.Les moelleux et les liquoreux sont plus concentrés en sucre. C’est d’ailleurs la teneur en sucre qui différencie ces 2 types de vin. Les VDN : Après un début de vinification classique, la fermentation est arrêtée avec un ajout d’alcool neutre, c’est le mutage.Les VDN existent dans les 3 couleurs : rouge, blanc, rosé. Ils doivent être issus de zones géographiques précises pour obtenir une AOC, et sont produits principalement dans le Languedoc et le Roussillon, et au bord de la Méditerrannée.Les VDN les plus connus sont le Rivesaltes, le Banyuls et le Maury.Accords mets-vins : desserts, chocolats, digestif.   Les moelleux et liquoreux : Les vins liquoreux et moelleux sont des vins blancs à teneur élevée en sucre, issus de vendanges tardives. La vinification des vins moelleux et liquoreux est basée sur le principe de la surmaturation des raisins (quand le raisin atteint sa taille, il perd de l'eau et donc se concentre en   sucre). Cela donne des vins au degré d’alcool plus élevé, dû à la richesse du sucre. Les liquoreux sont plus riches et concentrés que les simples moelleux.En effet, souvent confondus, moelleux et liquoreux se distinguent par leur teneur en sucre, le liquoreux étant plus sucré que le moelleux : 30 à 50 grammes de sucre/litre pour les moelleux, et au-delà de 50 grammes de sucre/litre pour les liquoreux. Si les deux styles de vins sont issus de vendanges surmûries, seuls les liquoreux résultent de la pourriture noble le Botrytis Cinere, qui concentre le sucre dans les baies.  Pour les moelleux, le raisin est laissé déliberement sur les pieds pour qu’il se désydrate sous l’action de la chaleur.Les moelleux et liquoreux les plus connus : Sauternes, Coteaux du Layon, Barsac, Monbazillac, Jurançon.Ces vins peuvent être consommés aussi bien jeunes que dans quelques années, leurs taux de sucre permettant une longue conservation.Accords mets-vins : apéritif et foie gras, desserts à base de fruits, digestif, cuisine du monde (asiatique pour le sucré salé)