Bien ajouté dans le panier !
Quantité

Monbazillac

Idéal à l’apéritif ou sur un dessert, ce vin liquoreux fruité s’accorde également avec la cuisine sucrée-salée.

Le Château Monbazillac, élégante bâtisse du XVIème siècle, abrite un musée du vin.

Une histoire de famille


Le Monbazillac vient de la rive gauche de la Dordogne, au sud de Bergerac. Le vignoble s’étend sur 3600 hectares. 


Ce célèbre vin liquoreux promu par les Hollandais au 17ème siècle, est tiré de 3 cépages  (Sémillon, Sauvignon, Muscadelle) vinifiés tardivement et par tries successives, auquel la pourriture noble (Botrytis cinerea) a donné ce gout unique, cette couleur d’or et cette puissance étonnante. Sans oublier une teneur en sucre supérieure à 45 g/litres, mais souvent de plus de 100 grammes et plus. 


Depuis 2010, le « monbazillac sélection de grains nobles » comprend au minimum 85 g de sucre, mais en réalité fréquemment davantage. Un vin qui gagne à vieillir : En principe, ce vin se boit au bout de 2 ou 3 ans, mais peut vieillir jusqu’à 15-20 ans pour les grands millésimes ou plus avec bonheur en développant des notes exotiques et épicées. 

Le Monbazillac a acquis une notoriété en surmontant un désavantage majeur : celui de n'être pas issu de la Gironde, mais de l'autre côté de la frontière administrative, en Dordogne. Certains Monbazillacs n'ont rien à envier aux grands liquoreux bordelais, à un prix qui reste raisonnable !

Vins du Sud-Ouest

Tous nos vins du Sud-Ouest

Retrouvez notre sélection

Monbazillac, l'excellence des vins liquoreux du Sud-Ouest

On déguste ?


À l'oeil :
Robe : Couleur paille aux nuances dorées intenses, brillantes et lumineuses. Elle fonce avec le temps.

Au nez :
Parfum de fruits blancs, fleurs blanches, miel, agrumes, abricot sec et mirabelle confite. Issu de grains de vendanges tardives, la pourriture noble donne au vin un arôme rôti comparable aux Sauternes dans la région de Bordeaux, comme un Château Yquem par exemple.

En bouche :
Saveurs riches et douces, mais avec une finale franche et fraiche, mais longue. Profond et gras, peu acide et puissant, ce vin sublime le palais avec une large palette aromatique de miel, de noisette, de fleur d'acacia, de pêche et de mirabelle. 

Service :
Servez-le dans un verre à vin ou dans un verre à porto s’il accompagne un dessert, bien frais (8-9°C). Vous pouvez aussi l’utiliser comme base dans les cocktails.

Accords mets vins :
Idéal avec des plats sucrés-salés, Ils accompagnent aussi à merveille foie gras, poularde à la crème et aux champignons, fromages à pâte persillées (roquefort, bleu d'Auvergne, fourme d’Ambert) ou encore des desserts aux fruits cuits. À réserver pour le Noël ou le Réveillon !!!

Plats recommandés : Feuilletés au roquefort, rillettes d’oie, foie gras, melon, langoustines à la vanille, gambas au piment d’Espelette, curry de volaille, poulet rôti, tarte aux fruits jaunes, crème brulée, galette des rois, fraisier, petits fours aux amandes. 

Conservation :
Le Monbazillac acquière finesse avec le temps. À boire jusqu'à 10 voire 20 ans pour les meilleurs millésimes. De remarquables bouteilles !

Vins blancs sucrés du Sud-Ouest

Les blancs moelleux du Sud Ouest

Vous adorez les vins blancs sucrés du Sud-Ouest ? Le jurançon, le Tariquet Premières Grives, le Gros et Petit Manseng d’Uby, Le Bal des papillons du domaine de L’Horgelus , ou encore les Larmes célestes de Bouscasse sont votre dada ?
Voilà la sélection qu’il vous faut !!

Vous avez aimé cet article ?

1 articles
|
 Mosaïque  Détail
0,5 L
35 ,00 €
1
Disponible
1 articles
|
 Mosaïque  Détail