Bien ajouté dans le panier !

Quantité
LIVRAISON GARANTIE AVANT NOËL pour toute commande passée en livraison 24h CHRONOPOST avant le 22/12 - 15h, sur les produits spécifiés "disponible en 24h"
  • Accueil
  • Blog
  • Beaujolais nouveau : N'écoutez pas les mauvaises langues !

Beaujolais nouveau
N'écoutez pas les mauvaises langues !

C’est la star du vin dont tout le monde parle ! Chaque année au mois de novembre, le beaujolais nouveau est sur toutes les lèvres, mais bien souvent décrié à tort.
Il est jeune, il est rouge... On vous l'accorde, mais on en dit bien d'autres choses qui ont laissé des taches indélébiles.
Il est temps de tordre le cou aux idées reçues !

Le beaujolais idées reçues

idée reçue n° 1
Encore un coup marketing !


Commercialisé tous les ans le 3ème jeudi du mois de novembre, sa sortie ponctue l'entrée de l'hiver à coup de grand renfort publicitaire. Le tant attendu beaujolais nouveau est synonyme de fête, un évènement gastronomique désormais bien ancré dans les mœurs françaises.

Sur-médiatisé, il est devenu le symbole de la joie de vivre à la française et s'exporte dans le monde entier. Vous connaissez le slogan "Le beaujolais nouveau est arrivé !". On ne prend même pas la peine de le traduire à l'étranger ! Il débarque en Allemagne, aux États-Unis, en Chine et plus particulièrement au Japon où est très célébré. Et oui ! Attendant patiemment mercredi minuit, les Japonais ont ce privilège de le déguster avant le reste du monde, à cause du décalage horaire.

Pourtant ce succès commercial mondial auprès des consommateurs n'est pas dû qu'aux techniques marketings, l'engouement d'abord est lié à son mode de production. Un peu d'histoire : Son apparition remonte aux années 50 et est due à l'évolution de la réglementation sur la vente des vins. Dès 1951, un arrêté stipule que les vins d'appellation d'origine ne peuvent être vendus qu'à partir du 15 décembre, chose contre laquelle les vignerons du Beaujolais s'insurgent. Exception faite, l'autorisation de vendre leur vin en novembre, plutôt qu'en décembre, leur a été accordée. Ainsi est né le vin primeur, autrement dit, le premier vin de l'année. Le beaujolais nouveau est apparu !

Comme la vinification est courte et qu'il n'est pas voué à la conservation, on le vend tout de suite après les vendanges. Certaines années, la moitié des productions du Beaujolais se destine même au beaujolais nouveau. Il faut donc écouler les stocks ! C'est la raison pour laquelle il est tant médiatisé.

Beaujolais Nouveau

Beaujolais Nouveau

Retrouvez notre sélection

Le beaujolais idées reçues

idée reçue n° 2
On ne sait pas trop d'où il vient...


Tous les vins ne sont pas autorisés à sortir en primeur, seuls certains vignobles ont le droit. En AOC rouge, seuls les Beaujolais et Beaujolais Villages ont ce privilège.

Pour choisir votre beaujolais nouveau, vous avez donc le choix entre ces deux mentions sur l'étiquette : Beaujolais, Beaujolais-Village. Sous la seconde, le primeur est produit en plus petite quantité et désigne des zones précises de culture de la vigne, choisies notamment pour leur qualité optimales d'ensoleillement et d'inclinaison des pentes. Ce qui en fait un vin plus charnu.

Eh oui ! On percute ! Le vin du Beaujolais, ne se résume au beaujolais nouveau ! Il ne faut pas confondre beaujolais et beaujolais nouveau car tous les vins du Beaujolais ne sont pas des beaujolais nouveau. Hélas, la médiatisation du vin primeur a fini par occulter les autres productions de la région. Beaujolais, Beaujolais-Village qui comptent parmi les 10 crus célèbres de la région : Saint Amour, Brouilly, Morgon, Fleurie, Chénas, Julienas, Moulin-à-Vent, Chiroubles, Régnié. Ne soyez donc pas surpris de boire des beaujolais blancs ou rosés, ni de grands crus du Beaujolais !!!

Le beaujolais idées reçues

idée reçue n° 3
Il a un goût de banane !


Le fameux goût de banane qui fiche le mal de tête et dont tout le monde parle ! S'il n'est certes pas un mythe, il n'est aujourd'hui plus une d'actualité.

Dû à une levure ajoutée et très en vogue chez les producteurs il y a quelques années, l'arôme chimique a heureusement aujourd'hui disparu. Pour favoriser le rendement à la qualité, les vignerons accéléraient artificiellement la fermentation par ajout de sucre destiné à augmenter la proportion d'alcool (chaptalisation). C'est la présence de résidu de fermentation secondaire non maîtrisée qui donnait un goût amylique au vin, un défaut prononcé évoquant le bonbon anglais, le vernis à ongle et ce fameux goût de banane. Heureusement, le procédé banni aujourd'hui !

Les producteurs ne se hasardent pas à un goût quelconque ! Vinifié en trois semaines, le raisin n'est ni foulé, ni pressé mais placé dans des cuves en inox où les grains éclatent naturellement sous le poids des grappes pour donner un jus qui sera rapidement fermenté. Macération courte de 3 ou 4 jours. Il n'a fermenté que pendant quelques semaines seulement. Dénué de tannins, c'est donc le fruit qui prime ! On apprécie le beaujolais nouveau pour sa fraîcheur et ses arômes primaires fruités.

Le beaujolais nouveau est un vin gourmand, fruité et aromatique. Au nez et en bouche, vous trouverez des arômes de fruits rouges frais: fraise, cassis, framboise, cassis de myrtille et bien sûr de cerise ! Parfois, on décèle des arômes floraux et légèrement épicés.

Le beaujolais idées reçues

idée reçue n° 4
C'est d'la piquette


Il est sûr que le produit n'a pas connu ses heures de gloire, à tel point qu'il a fini par ternir la réputation de l'appellation Beaujolais. Un virage qualité incontestable s'est fait dès les années 2000 et la technique pour obtenir des vins primeurs rouges est désormais parfaitement maîtrisée.

La dernière génération de vignerons soucieux de revalorisé le terroir travaillent à élaborer un vin plus abouti. Beaucoup tiennent d'ailleurs à le  faire dans le respect de la terre et du fruit en vinifiant des cuvées "nature", sans souffre ajouté. Une montée en gamme parfaitement illustré par le Domaine des Nugues. Une volonté qui s'inscrit au cœur de l'appellation Beaujolais car celle-ci a cette particularité d’imposer au viticulteur une récolte exclusivement effectuée à la main, obligation que ne se retrouve que dans le vignoble de Champagne !

Qu'on se le dise, il n'y a pas un beaujolais nouveau mais bien des beaujolais nouveaux ! Inutile donc de chercher à définir le goût qu'il aura cette année, puisqu'il varie d'une production à l'autre. Certes, le cépage est le même pour tous (Gamay Noir à jus blanc), mais chacun a ses propres qualités et se distingue en fonction du savoir-faire de son producteur, de sa vinification, de son terroir.

Donc non, le beaujolais nouveau n'a pas de goût unique. Il mérite plus de considération. Une chose est certaine, c'est que même les mauvaises langues s'accordent à dire que c'est un vin convivial. Ne boudez pas un plaisir, et surtout l'occasion de faire la fête car on se réjouit chaque année de sa montée en gamme

 

Le beaujolais idées reçues

idée reçue n° 5
Sitôt fait, sitôt bu !


On vous l'accorde, c'est tout l'inverse de ce qu'on appelle "un vin de garde". Les primeurs sont effectivement destinés à être dégustés juste après la mise en bouteille. Mais alors que beaucoup d'autres vins se sont mis à afficher des taux d'alcoométrie déraisonnables pour favoriser leur conservation, les beaujolais nouveaux titrent eux entre 12 ou 12.5°. Bien suffisant pour assurer la stabilité du vin et mettre parfaitement en valeur son fruité !

On le consomme donc dans les 4 semaines qui suivent l'achat... au plus tard dans les 6 mois. Très franchement, il ne sera pas devenu un grand vin mais après cette mise en cave, le côté fruité sera plus marqué.

Donc non ! Vous n'êtes pas obligé de boire toutes vos bouteilles le soir-même, elles peuvent se stocker jusqu'au printemps d'après.

C'est une tendance qui se confirme auprès des restaurateurs : En 2017, c'est environ 25 millions de bouteilles sont vendues en France et dans le monde. Pourtant, l'engouement pour ce vin primeur s'est considérablement atténué : on constate  une chute de plus de la moitié des ventes sur la dernière décennie. Cette énorme baisse s'explique simplement par un revers commercial : les dérives connues dans les années 80 où le rendement prévalait sur la qualité ne sont plus au goût du jour ! Les responsables de la filière ont changé de stratégie et misent désormais sur la revalorisation du produit auprès des restaurateurs.

Avec la montée en gamme, les vignerons parient davantage sur le concept de "bistronomie", une manière pour les chefs cuisiniers de revisiter la culture populaire française en proposant de découvrir la haute gastronomie dans une ambiance conviviale et décontractée à des prix abordables. Attention, le fond du verre arrive vite !

Vous avez aimé cet article ?

53 articles
|
 Mosaïque  Détail
0,75 L
8,50 €
1
Disponible
Livraison en 24h

Vin Rouge / Beaujolais / Chiroubles AOC / 13 % vol / 100% Gamay

0,75 L
9,90 €
1
Disponible
Livraison en 24h

Vin Rouge / Beaujolais / Morgon AOC / 13 % vol / 100% Gamay

0,75 L
9,90 €
Plus que 314 btlle(s)
1
Disponible
Livraison en 24h
0,75 L
12,90 €
1
Disponible
Livraison en 24h
0,75 L
15,90 €
1
Disponible
Livraison en 24h

Vin Rouge / Beaujolais / Saint-Amour AOC / 14 % vol

0,75 L
19,90 €
1
Disponible
Livraison en 24h

Vin Rouge / Beaujolais / Beaujolais Villages AOC / 12,5 % vol / 100% Gamay

0,75 L
9,90 €
1
Disponible
Livraison en 24h
0,75 L
18,00 €
1
Disponible
Livraison en 24h
0,75 L
15,99 €
1
Disponible
Livraison en 24h
0,75 L
10,90 €
1
Disponible
Livraison en 24h
0,75 L
14,30 €
1
Disponible
Livraison en 24h
0,75 L
14,90 €
1
Disponible
Livraison en 24h
0,75 L
14,90 €
1
Disponible
Livraison en 24h

Vin Rouge / Beaujolais / Moulin à Vent AOC / 13 % vol / 100% Gamay

0,75 L
25,90 €
1
Disponible
Livraison en 24h

Vin Rouge / Beaujolais / Beaujolais Villages AOC / 13,5 % vol / 100% Gamay

0,75 L
11,99 €
1
Disponible
Livraison en 24h
53 articles
|
 Mosaïque  Détail