Bien ajouté dans le panier !
Quantité

Beaujolais Nouveau

Rendez-vous le jeudi 19 novembre 2020 ⇨  Réservez dès maintenant

Réservez dès maintenant pour la soirée du Beaujolais Nouveau !!! 


Le Beaujolais Nouveau arrive le 19/11/2020

Ne ratez pas la date ! Inscrivez-vous à notre newsletter. Vous recevrez un mail de notre part quelques jours avant l'arrivée du beaujolais nouveau.

Adresse e-mail incorrecte
Une erreur est survenue.

Le Beaujolais Nouveau arrive le 19/11/2020



Comme tous les 3ème jeudis du mois de novembre, fêtez la sortie du Beaujolais Nouveau avec notre sélection dégustée et approuvée par nos sommeliers !
Plus qu'un simple Beaujolais Nouveau : une avant-première d'un millésime qui a tout pour devenir mythique ! 

6 articles
|
 Mosaïque  Détail
0,75 L
Indisponible

Vin Rouge / Beaujolais / Beaujolais Villages AOC / 12,5 % vol / 100% Gamay

0,75 L
Indisponible

Vin Rouge / Beaujolais / Beaujolais AOC / 12,8 % vol / 100% Gamay

0,75 L
Indisponible
6 articles
|
 Mosaïque  Détail

Questions pratiques

Quel jour sort le Beaujolais nouveau ?

Comme dit en début de page, le Beaujolais nouveau est fêté tous les 3ème jeudis du mois de novembre.

Quel est le prix moyen d’une bouteille ?

Le prix d’une bouteille de Beaujolais varie en général entre 5 et 10 euros.

Comment le déguster ?

Idéalement, un Beaujolais nouveau doit être servi :

- A une température de 11-12-13°. Pour atteindre ces températures, vous pouvez laisser votre bouteille dans le bac à légumes de votre réfrigérateur pendant 1 heure.

- Et dans un verre à vin évidement.

Prenez le temps d’admirer sa couleur et son parfum.

Ensuite, savourez-le à petites gorgées.

A noter :

- Le Beaujolais nouveau est un vin festif et à partager avec des amis !

- En outre, il est bon de le boire avec de quoi manger.

Avec quoi le déguster ?

Cela dépend des goûts personnels.

Mais ne vous faîtes pas de soucis. Il se marie très bien avec toute une gamme de mets : apéritifs, charcuterie, entrées et plats cuisinés.

Combien de temps peut-on le conserver ?

Il est généralement recommandé de le consommer rapidement, dans les semaines ou les mois qui suivent sa commercialisation.

Selon la vinification, certaines bouteilles peuvent être gardées un peu plus longtemps. Mais n’attendez pas trop.

Petite astuce si vous trouvez qu’un beaujolais est passé : vous pouvez toujours l’utiliser afin de préparer une sauce …

Comment lui assurer une bonne conservation ?

Première règle : à l’abris de la lumière.

Seconde règle : au frais (dans une cave ou une cave à vin réfrigérée).

Troisième règle : le gardé allongé, à l’horizontale.

Le savez-vous ?

Le beaujolais nouveau, comme dans d’autres régions est simplement le vin de la vendange de l’année autrement dit le vin primeur. Pour rappel, le beaujolais est une région située au sud de la bourgogne, au nord ouest de Lyon. C’est l’occasion d’une fête populaire sympathique dans les rues de Lyon et des environs, et c’est le seul point positif puisque des gens de tous horizons se retrouvent devant les bistros et autour des « bouchons » à discuter jusqu’à une heure tardive, bravant la température souvent fraîche à cette époque de l’année.

Cette fête est devenue une coutume « à la française » qui s’exporte très bien, si bien qu’un terminal de l’aéroport de Lyon Saint Exupéry est réquisitionné chaque année pour l’expédition massive hors de France du célèbre vin. C’est donc devenu un produit estampillé « tradition bleu blanc rouge ».

Mise à part la réussite commerciale qui permet à nombre de producteurs d’écouler leur vendange, il y a l’aspect gustatif. Et là ça devient amusant de voir comment chaque année, il faut trouver un parfum au beaujolais nouveau. Comme si tous les producteurs de tous les villages du beaujolais allaient élaborer des clones. C’est porter peu de respect à cette profession que de penser ou pire, de contribuer à penser que le beaujolais a un parfum de banane, point à la ligne.

Le problème du vin qu’on commercialise en novembre, c’est qu’il n’est pas terminé. La macération et la fermentation sont encore toutes récentes, c’est pourquoi le vin est acidulé à acide, âpre ou astringent, voir carrément « rapeux »… Néanmoins il est fruité, c’est rassurant puisque le beaujolais est élaboré avec le cépage gamay.

La rumeur malveillante dit que dans certains avions en partance pour le Japon, certains bouchons de beaujolais nouveau ont du mal à tenir, sous la pression d’une fermentation qu’on a dû arrêter artificiellement … On dit tellement de choses …

Le Beaujolais nouveau est-il une appellation d’origine contrôlée ?

Et bien non !

Par contre il est produit au sein des appellations d’origine contrôlée « Beaujolais » et « Beaujolais-villages ».

Tous les vins d'appellation ne sont pas autorisés à porter la mention "primeur" ou "nouveau", seuls certains vignobles ont le droit. En AOC rouge de la région, seuls les Beaujolais et Beaujolais Villages ont ce privilège.

Pour choisir votre beaujolais nouveau, vous avez donc le choix entre ces deux mentions sur l'étiquette : Beaujolais, Beaujolais-Village. Sous la seconde, le primeur est produit en plus petite quantité et désigne des zones précises de culture de la vigne, choisies notamment pour leur qualité optimales d'ensoleillement et d'inclinaison des pentes. Ce qui en fait un vin plus charnu.

Eh oui ! Le vin du Beaujolais, ne se résume au beaujolais nouveau ! Il ne faut pas confondre beaujolais et beaujolais nouveau car tous les vins du Beaujolais ne sont pas des beaujolais nouveaux. Hélas, la médiatisation du vin primeur a fini par occulter les autres productions de la région. Beaujolais, Beaujolais-Village qui comptent parmi les 10 crus célèbres de la région : Saint Amour, Brouilly, Morgon, Fleurie, Chénas, Julienas, Moulin-à-Vent, Chiroubles, Régnié. Ne soyez donc pas surpris de boire des beaujolais blancs ou rosés, ni de grands crus du Beaujolais !!!