Bien ajouté dans le panier !

Quantité

Cachaça et rhum, quelles différences ?

Si rhum et cachaça ont en commun la transformation de la canne à sucre, ils sont pourtant différents.
Voici quelques éléments de réponse pour les distinguer

Cachaça et rhum, différences

LA CACHACA, UN SPIRITUEUX QUI SE RAPPROCHE DU RHUM


La cachaça est souvent confondue avec son cousin le rhum, à tel point que lorsqu'il vient du Brésil, le rhum est appelé à tort "cachaça".

  • Première idée reçue : La cachaça est fabriquée à partir de canne à sucre, c'est donc du rhum !
  • Deuxième idée reçue : L'une des boissons serait meilleure que l'autre.

Non, la cachaça, ce n'est pas du rhum ! On ne peut pas comparer ce qui est incomparable car oui, cachaça et rhum sont bien de nature différente. Impossible donc de dire si l'une des boissons est meilleure que l'autre.

 

 

Caïpirinha

CE QUI RAPPROCHE CES DEUX ALCOOLS


  • La matière première

Rhum et cachaça ont en commun la transformation de la canne à sucre. Ils sont tous deux issus de jus de canne à sucre obtenu par broyage. 

  • La conservation

L'un comme l'autre, rhum et cachaça peuvent être consommés dans leur version « blanche », c’est-à-dire sans passage par le vieillissement au contact du bois. Toutefois, rhum et cachaça se trouvent aussi en version vieillie, élevée en fûts. 

En effet, la cachaça peut être vieillie en fûts pour une durée minimale d'un an. La particularité de la cachaça est que son vieillissement peut se faire dans des fûts autres que le chêne, contrairement à la plupart des spiritueux : umburana, jequitibá, ipê, tapinhoã, baumier et autres bois issus du Brésil. Des bois qui confèrent couleurs et arômes caractéristiques à la cachaça.

On trouve donc la cachaça gold qui est vieillie en fût, et la cachaça blanche qui est mise immédiatement en bouteille après distillation.

Distillation canne à sucre, cachaça

CE QUI LES DIFFÉRENCIE


  • L'origine 

Il faut savoir que la cachaça est LA boisson typique et exclusive issue du Brésil. Elle est issue de la culture de la canne à sucre importée par les colons portugais au XVIème siècle. Le mot "cachaça" est même protégé par la législation brésilienne et sa production est strictement limitée au Brésil. 

Le rhum lui, a émergé au début du XVIIème siècle dans les colonies britanniques des Caraïbes.

  • Le processus de production

Le rhum est un produit raffiné qui subi plus de transformations que la cachaça. 

La cachaça, plus rustique, est le résultat d'une distillation plus authentique. Elle est d'ailleurs produite de manière artisanale par de très nombreuses maisons locales, où on la désigne aussi sous les noms d''aguardente" (eau-de-vie), "pinga" (gnôle), des noms qui varient aussi selon les régions. 

  • La transformation de la canne à sucre

Le rhum est fait avec un bouillon de cuisson de la canne à sucre, tandis que la cachaça est élaborée à partir de jus de canne frais.

  • Le goût

La cuisson ou non de la canne à sucre aboutit à deux distillats aux compositions chimiques différentes et donc, à des propriétés sensorielles sans aucune analogie entre le rhum et la cachaça. En effet, pour le rhum les substances présentes dans le moût de la canne à sucre, tels que esters et aldéhydes sont altérés à la cuisson. Ce qui conditionne le goût final de la boisson.

  • La distillation

Le rhum est distillé à titrage d'alcool plus élevé (à 70% de volume d'alcool) que sa teneur finale en alcool, avant d'être ramené au degré alcoolique souhaité par adjonction d'eau de source.

Tandis que la cachaça est elle, distillée à 40%, puis immédiatement mis en bouteille.

  • Le volume d'alcool 

Un rhum peut donc titrer entre 40% et 60% de volume d'alcool, tandis que la cachaça se limite à 40%.

Origines de la cachaça

CACHAÇA DO BRASIL


Parmi les alcools les plus consommés au monde, la cachaça est devenue un véritable produit culturel. 

C'est simple, elle est connue pour être LA boisson brésilienne par excellence et l'ingrédient de base du 3ème cocktail le plus consommé dans le monde aujourd'hui, la Caïpirinha. Très en vogue pour un alcool produit principalement de manière artisanale !

L’Institut Brésilien de Cachaça (IBRAC) a même célébré la croissance significative des exportations en 2016.

L'histoire de la cachaça est liée à l'Histoire du Brésil :

La première plantation de canne à sucre au Brésil a été faite dans 1504, par l'explorateur Fernão de Noronha, qui s'est installé sur un archipel qui porte aujourd'hui son nom.

Il est possible de dater la construction du premier moulin à canne sucre. Elle remonte à 1516, sur le territoir administratif colonial de l'île d'Itamaracá créé par le Roi Manuel 1er, sur le littoral de l'Etat actuel de Pernambouc. Un territoire initialement conquis pour l'exploitation du bois-brésil. Un bois aux propriétés tinctoriales qui aurait d'ailleurs donné son nom au pays par la suite. 

La preuve documentaire de cette thèse a été découverte à Lisbone dans les registres de paiement douaniers d'une charge de sucre en provanence de Pernambouc. Un document qui date de 1526. Les recherches archéologiques menées en parallèle par l'Université Fédérale de Bahia, ont mis à jour les ruines d'un moulin à canne à sucre datant de 1520 dans les alentours de Porto Seguro.

Martim Afonso de Souza, qui dirigea la première expédition colonisatrice du Brésil et fonda le premier vrai établissement sur le pays en construisant le fort de São Vicente en 1532 joue un rôle décisif : Il développa la construction moulins et la culture de la canne à sucre.

Bien qu'il n'y ait aucune trace précise de l'endroit même de la première distillation de cachaça, on peut toutefois la situer sur le littoral brésilien le plus oriental, entre 1516 et 1532. Par conséquent, cela en fait le premier alcool d'Amérique latine, avant même l'apparition du fameux pisco péruvien, de la tequila mexicaine et du rhum des Caraïbes. 

Vous avez aimé cet article ?

1 articles
|
 Mosaïque  Détail
21,99 €
1
Disponible
Livraison en 24h
1 articles
|
 Mosaïque  Détail