Bien ajouté dans le panier !
Quantité

Petit Chablis AOC

l’appellation de Bourgogne produit exclusivement des vins blancs issus du cépage Chardonnay qu’on appelle localement ‘Beaunois’. Ce sont des vins vifs et légers en bouche qui cultivent des arômes de fleurs blanches mêlés à des notes d’agrumes sur fond minéral. On décèle des nuances de pêche, de fruits blancs. Cette attaque exaltante se poursuit par une rondeur plaisante. Texturé, il offre au palais une persistance qui s’allie à la fraîcheur minérale. C’est un vin qui se déguste jeune, jusqu’à deux ans. L’amateur de Petit-Chablis appréciera tout particulièrement les crus proposés par le Domaine de la Chablisienne ou la Closerie de Alisiers. Découvrez notre sélection des vins de l’appellation.

ON DÉGUSTE ? ACCORDS METS & VIN : Lire la suite... ...

Carte Chablis

MEILLEURES VENTES PETIT CHABLIS AOC

LES DOMAINES PHARES

4 articles
|
 Mosaïque  Détail
0,75 L
13,90 €
1
Disponible
0,75 L
13,50 €
1
Disponible
0,75 L
17,90 €
1
Disponible
1,5 L
25,90 €
1
Disponible
4 articles
|
 Mosaïque  Détail

APPELLATION PETIT CHABLIS

ON DÉGUSTE ?

vin rouge

VIN BLANC

Oeil : La robe est discrète, brillante et limpide. D’un or clair, elle tire souvent sur le jaune pâle tout en conservant des reflets émeraude.

Nez : Des arômes de fruits à chair blanche, de pêche, d’abricot et de pomme se mêlent à ceux de tilleul et d’acacia. D’une grande fraîcheur, le côté minéral se distingue fortement au nez.

Bouche : La bouche est fine, légère, cristalline avec un joli support acide. Le tout demeure bien minéral et iodé, caractéristiques du vignoble chablisien. La finale est persistante avec un équilibre maîtrisé entre gras et fraîcheur.

Capacité de garde : 5 à 10 ans.

Service : Bien frais, environ 8 °C à l’apéritif et plutôt 10 °C au repas.


ACCORDS METS & VINS

vin rouge

VIN BLANC : Son côté fortement iodé lui confère une place de choix auprès des fruits de mer, des moules, des huîtres, des crevettes grillées ou crues, ainsi que des tartares de poisson. Les fritures de rivière avec un accompagnement acidulé s’accordent également avec le Petit Chablis. Son côté fort minéral sublimera les sushis ou les plats gras, beurrés, tels que les pâtes alla carbornara ou encore un feuilleté, une quiche. Côté fromages, dégustez le Petit Chablis avec des fromages de chèvre, un gouda ou un comté. Surprenez-vous en le dégustant avec des œufs au plat !


À RETENIR

UN TERROIR UNIQUE

LE SOL

C’est le terroir unique de Chablis qui lui procure ses caractéristiques. Le sol est un bassin sédimentaire, dont le sous-sol est « kimméridgien », datant de l’époque jurassique. Ce dernier est composé de marnes grises qui alternent avec des bancs de calcaire riches en fossiles (petits coquillages). Le sous-sol est un réel fond marin. Ainsi, les vignes puisent très profondément, ce qui procure au vin un caractère iodé. C’est dans ce sous-sol que les vins de Chablis puisent leur typicité, leur finesse et leur minéralité si particulière.

LE CLIMAT

La position géographique du chablisien le rend sujet à des températures froides, notamment au printemps, au moment où le bourgeon de la vigne est très fragile. Avec les changements climatiques, les gels du printemps sont de plus en plus fréquents. Lorsque la température descend en bas de zéro degré Celsius, la situation devient critique pour le bourgeon. Celui-ci tombe. La vigne peut sans soucis se régénérer et créer d’autres bourgeons cependant, ce sont les fruits qui manqueront. En une seule nuit de gel, le vignoble peut perdre jusqu’à 50% de sa production. Au fil du temps, les vignerons ont dû apprendre à maîtriser ces accidents climatiques. Ainsi, les premières chaufferettes font leur apparition à partir de 1959. Elles se présentent sous forme de grandes bougies que les vignerons sortent au printemps et allument dans les parcelles afin de réchauffer le sol et l’atmosphère lors des nuits les plus froides.

L’ASPERSION :
LA TECHNIQUE ANTIGEL

L’aspersion est une technique antigel qui a été développée par les vignerons pour protéger les vignes des accidents climatiques. Cette technique consiste à projeter des jets d’eau en continu sur la parcelle, dans le but d’asperger les vignes et de créer un « cocon » autour du bourgeon. Cette technique est également communément appelée la technique « de l’igloo ». Dans son cocon, la température est maintenue à zéro degré Celsius et le bourgeon se retrouve ainsi protégé. Cette technique évite ainsi au bourgeon de tomber lors de températures sous zéro.

À LIRE SUR LE BLOG

Plus d'informations sur le site officiel

AUTRES SÉLECTIONS VINS DE BOURGOGNE

LES PRINCIPALES APPELLATIONS PAR RÉGION