Livraison en
drapeau France France

DOMAINE TOURNON

15.9/20
Noté par 13 clients

Pionnier dans l’âme et passionné par la diversité des terroirs, Michel Chapoutier est parti en 1997 à la découverte du plus vieux continent : l’ Australie  ! C’est en tant qu’initiateur, et non en tant que suiveur, que ce grand producteur de la Vallée du Rhône achète des terres et s’associe à de grandes familles de vignerons afin d’unir leur savoir-faire et leur expérience.... Lire la suite

En savoir plus

Tournon, le domaine ausralien de Michel Chapoutier

L'Australie est un pays que Michel Chapoutier affectionne en raison de ses paysages, de son étonnante diversité géologique et sa culture aborigène. La culture de la vigne y est déjà présente, mais il souhaite apporter un éclairage nouveau. Michèle débute alors un long travail de découverte, d'observation et d'adaptation dans ce pays où le climat est très rude. L'expression de la Shiraz y est d'une qualité rare ! C'est dans la région du Victoria que Michel Chapoutier a relevé le défi d'exprimer son amour pour la Syrah sur un tout autre terroir que celui de prédilection de la Vallée du Rhône : il a su apporter ses méthodes, son savoir-faire pour élaborer des vins élégants et d'une grande pureté minérale. Une touche française pour ce grand pays exportateur de vin. Une trentaine d'années plus tard, la Maison M. CHAPOUTIER dispose de 5 domaines en Australie, dont Tournon.

Vignes CHapoutier Australie

Vins australiens : L'esprit pionnier


Introduite en 1788 sur le plus vieux continent du Monde, la vigne a su faire son bout de chemin et contribue aujourd'hui largement à écrire une bonne partie de l'histoire viticole planétaire. En 1831, l'Écossais James Busby, aussi appelé "le père de la viticulture australienne" retourne en Europe pour recueillir des boutures de vignes, principalement issues de France et d’Espagne afin d'améliorer le vignoble australien. Parmi les 20 000 pieds de vignes de plus de 500 variétés de cépages, la Syrah s'est démarquée en devenant l'une des variétés les plus importantes du pays. Les orthographes fantaisistes de l'époque Scyras et Ciras ont donné le nom Shiraz sous lequel nous le connaissons de nos jours. On y trouve aussi Cabernet Sauvignon, Merlot, Pinot Noir, Grenache, Mourvèdre en cépages rouges, mais aussi Chardonnay, Sémillon, Sauvignon Blanc, Riesling en cépages blancs.

Concentrée principalement au Sud du pays, d'Est en Ouest, il existe une grande diversité de terroirs. Depuis les années 1995, une forte croissance de production se connaît jusqu'en 2011, où elle commence à décroître légèrement. Mais ce qui est constant, c'est le fait que l'Australie reste grande exportatrice de vins. Alors que la plupart de la production des grandes entreprises vinicoles du pays est issue de mélanges en provenance des diverses régions viticoles, Michel Chapoutier ira à rebours de ces pratiques, avec toujours cette obsession du terroir. Il est convaincu que sur ce continent, les cépages venus d'Europe ont un potentiel à exprimer sur certains terroirs bien définis. C'est dans les Pyrénnées australiennes, au Domaine de Tournon qu'il fera ses preuves. Pourtant, être viticulteur en Australie, c'est aussi ne pas avoir peur d'affronter les difficultés extrêmes du climat.

Une période de découverte et d'observation commence alors pour comprendre le terroir. Avec une bonne dose d'intuition, Michel Chapoutier fait pousser des vignes non greffées à partir de sélections clonales du XIXème siècle importées d'Europe avant les ravages du Phylloxera.

Ici, les sols d'argiles rouges sont séchés par une chaleur accablante. Les nuits sont fraîches et permettent aux sols d'absorber l'eau pour la restituer tout au long de la journée. Un avantage non négligeable. Tout comme la saison des vendanges qui se fait au printemps français. Un calendrier idéal !

Dans ce pays où il peut faire extrêmement chaud, la tendance aujourd’hui est aux vins frais, des vins peu chargés en alcool. Les producteurs de vins n'hésitent pas généralement à vendanger en sous-maturité pour corriger leur vin, à contre-pied surtout des vins structurés et confiturés qu'offre naturellement le climat. Mais pour Michel Chapoutier, en France comme en Australie, la philosophie est intangible : laisser le sol s'exprimer. Même lorsque que climat est un réel défi.

Il travaille la vigne d'une autre façon pour obtenir des raisins mûrs sans degré alcoolique élevé. La faune et la flore rendent ces terroirs riches de saveurs, notamment grâce aux eucalyptus qui bordent les vignobles régulièrement visités par l'animal emblématique du pays, le kangourou. Au fil des années, les millésimes se font remarquer.

vin Tournon Australie

Tournon, des conditions très rudes


Dans le Sud-Est du continent australien, l’État du Victoria offre de nombreux climats, alternant périodes sèches et mousson. Ici, c'est vraiment un autre monde : les kangourous se déplacent par groupe de 200 dans les vignes. Les cacatoès sont attirés par les raisins rouges. Et triste sort, le vignoble peut être la proie des incendies, de plus en plus fréquents. C'est pourtant sur ces terres que Michel Chapoutier s'est installé au domaine de Tournon, et s'est lancé dans la culture du Riesling entre autres cépages. Bien que vendangé à maturité, le Riesling de la Maison, offre de la rondeur et de la structure, exprimant toute la minéralité des sols. Le cépage se met en retrait au profit de l'expression du terroir, comme le veut la philosophie de la Maison. Sans chercher à modifier le fruit, ni à dénaturer sa vinification.

En plus de ces défis de viticulture, où parvenir au juste équilibre est un ensemble ténu, Michel Chapoutier a dû lui aussi "s'acclimater" aux rudes conditions du pays. Pour les viticulteurs, le climat australien impose des règles. Il faut s'adapter :

  • Une gestion de l’eau rigoureuse s'impose, en travaillant les petites parcelles après la pluie ou le matin après les nuits fraîches. Les ceps conservent un maximum de feuilles pour créer un ombrage naturel. Le but surtout est de limiter le stress de la vigne sous les fortes chaleurs, comme par exemple avec l'utilisation de camomille en infusion, ou encore des traitements à base d'argile à pulvériser pour laisser une pellicule sur les feuilles et les grappes servant à protéger des coups de soleil.
  • Face aux incendies, il y a recours à la mise en place de filets de protection sur les vignes. Un pick-up équipé de cuves de stockage et de moto-pompes peut intervenir sur le champ au domaine.

Des mesures qui vont naturellement de paire avec le soin apporté à la faune et à la flore, philosophie chère à Michel Chapoutier. La biodynamie est appliquée dans tous ses vignobles. La gamme du Domaine Tournon a d'ailleurs ses vins certifiés bio depuis 2018. Une gamme qui s'est bien élargie de millésime en millésime.

Chaque année, c'est d'ailleurs comme une histoire qui s'écrit : Pour la période de la taille des vignes, le Domaine accueille régulièrement des travailleurs venus de France. Ces backpackers profitent ainsi de leur visa vacances-travail tout en mobilisant leur savoir-faire acquis dans les vignobles français. À l'inverse, des Australiens viennent en France pour découvrir la vinification.

Quantité
Voir le panier