Livraison en
France
Quantité
Voir mon panier

Crozes Hermitage AOC

Faisant honneur à la région Nord de la Vallée du Rhône, l’appellation Crozes Hermitage est réputée pour ses grands vins rouges. Cette AOC, la plus vaste des crus des Côtes du Rhône, brille aussi par ses quelques vins blancs d’exception qui gagnent à être connus. Couvrant une dizaine de communes sur la rive gauche du fleuve, le vignoble est planté de trois cépages rhodaniens par excellence : la Syrah pour les rouges, la Marsanne et la Roussanne pour les blancs. Travaillés par des vignerons·ronnes talentueux.euses et passionné.e.s, ces cépages offrent des crus exceptionnels qui font la réputation de l’appellation. Parmi les domaines incontournables de la région se trouvent Laurent Combier, Cave de Tain, Michel Chapoutier, Guigal, Jaboulet ou encore Domaine Melody.

On déguste ? Accords mets & vin : Lire la suite...

carte du domaines vitiole

Meilleurs ventes Crozes Hermitage

Les domaines phares

Retrouvez tous nos vins Crozes Hermitage AOC

Crozes Hermitage AOC

On déguste ?

vin rouge

Vins rouges


Proches cousins de l'appellation Hermitage, mais avec moins de couleur et de finesse, les rouges arborent une robe violine, rappelant la couleur de la cerise burlat bien mûre. Ils offrent une palette aromatique diversifiée. Ces vins sont marqués dans leur jeunesse par des arômes de fruits rouges et noirs bien mûrs ou encore de violette. Avec le temps, ces vins rouges exhalent des arômes fumés et boisés évoluant sur un bouquet complexe entre le fruit confit et le cuir, avec notamment des notes poivrées plus prononcées. Des arômes de tourbe, d’humus, de réglisse ainsi que des notes entêtantes de fleurs (pivoine) se ressentent aussi parfois. Intenses, épicés et parfois de longue garde (jusqu'à 6 à 8 ans), les Crozes Hermitage rouges se distinguent par leur structure souple et portée sur le fruit dès leur jeune âge. Ils offrent également des tanins tout en rondeur et bien fondus.

vin blanc

Vins blancs


De couleur dorée, de texture grasse tout en restant finement équilibrés, les blancs déploient un bouquet aromatique très large. Le nez développe des arômes délicats de fleurs blanches (acacia, tilleul, chèvrefeuille), de fruits secs (amande, noisette), de fruits jaunes et blancs (pêche, abricot, coing), parfois nuancés de notes de miel ou de cire. Pouvant être recherchés pour leur fraîcheur, ces vins blancs sont généralement assez ronds et d'une acidité moyenne, évoluant sur un bel équilibre et belle persistance en bouche.


Accords mets & vins

vin rouge

Quels plats servir avec un vin rouge Crozes Hermitage ?


Les Syrahs permettent des accords assez variés à table. Dans leur jeunesse, ces vins accompagnent agréablement viandes rouges et blanches, simplement grillées ou poêlées. Ils s’accordent à merveille avec des plats de lapin ou de volaille, ou encore des entrées charcutières. Les Crozes Hermitage rouges sont aussi parfaits avec les grillades lors des barbecues. Les vins les plus structurés relèvent à merveille les viandes braisées, rôties ou en sauce, et le gibier comme le canard (évitez les gibiers à poil).

Nos suggestions :

Côte de bœuf, pizzas, pâtes à la bolognaise, charcuterie cuite ou crue.

vin blanc

Quels plats déguster avec un vin blanc Crozes Hermitage ?


À boire relativement jeunes (patientez jusqu'à 10 ans pour les meilleures cuvées), les Crozes Hermitage éveillent délicatement les papilles à l’apéritif. En accompagnement d’une entrée ou d’un plat, ils se dégustent avec du poisson, de la viande blanche en sauce, notamment de la volaille.

Nos suggestions :

Gratin de légumes, homard, terrine de poisson, bouchées à la reine, coquilles Saint-Jacques poêlées, poisson de rivière au beurre blanc, turbot au curry, tajines de poisson, poulet à la crème et aux cèpes, poulet au citron, ris de veau, pâtes italiennes, fromage à pâte cuite ou encore reblochon.

Histoire de l’appellation Crozes Hermitage

L’AOC Crozes Hermitage doit son nom aux toponymes « Crozes » provenant du bas-latin "crocem" et de "Heremitagium". Le premier se traduit par « croix » ou « croisement de chemin », tandis que le second signifie « ermitage » en français, faisant référence à la colline dominant le Rhône. De retour de croisade, le chevalier de Sterimberg choisit de s’installer en son sommet pour devenir ermite. La viticulture à Crozes-Hermitage date de l’Antiquité. Dans les années 1700, le vignoble de Vienne sur la rive gauche est constitué de parcelles situées à Gervan, Crozes et Erôme. Ces dernières jouxtent le vignoble du coteau de l’Hermitage avec Muret et la Chapelle ainsi qu’un vignoble installé sur les hauteurs de Mercurol. Pendant longtemps, la zone de l’appellation est principalement couverte de friches au Nord et occupée par des vergers au centre et au Sud. Vers la fin du XIXe siècle, le vignoble rhodanien est frappé par la crise phylloxérique.

À partir de 1881, les vignerons de la région se lancent dans la reconstruction du vignoble. Quelques années plus tard, le premier syndicat agricole de Tain voit le jour. Au cours des années suivantes, le vignoble fait face à d’autres difficultés : guerres mondiales, crise viticole ou encore crise économique. Pour poursuivre le développement du vignoble, le syndicat des viticulteurs du canton de Tain-l’Hermitage est créé en 1927. La cave coopérative de Tain-l’Hermitage débute son activité six années plus tard. La vinification en commun permet aux viticulteurs d’augmenter leur offre et de relancer les ventes. Crozes Hermitage est reconnue AOC en 1937 et figure parmi les premiers vignobles à l’être en France. Cependant, le décret initial ne concernait que le village éponyme. Plus tard, l’année 1952 est marquée par l’extension de l’aire de l’appellation à 10 autres communes.

Plus grande appellation de la région viticole rhodanienne du Nord

À cheval sur le 45e parallèle, l’aire de l’appellation Crozes Hermitage couvre aujourd’hui plus de 1 800 hectares environ. Constituant la plus grande des AOC de la Vallée du Rhône septentrionale, Crozes Hermitage s’étend sur 11 communes de la rive gauche du Rhône : Crozes-Hermitage, Érôme, Beaumont-Monteux, Serves-sur-Rhône, Tain-l’Hermitage, Gervans, La Roche-de-Glun, Mercurol, Larnage, Pont-de-l’Isère et Chanos-Curson.

Une grande diversité climatique et géologique


Grâce à sa vaste superficie, l’aire de l’AOC Crozes Hermitage se distingue par des terroirs particulièrement variés. Au Sud et à l’Est de Tain-l’Hermitage, il est constitué de couches épaisses de cailloutis roulés de différentes époques glaciaires. De l’argile rouge compose également ces sols. Ces derniers forment des reliefs assez plats appelés terrasses ou plateaux comme les Sept Chemins ou les Châssis. Les terroirs de la partie Nord-Ouest sont caractérisés par des reliefs de coteaux assez accentués. Dans les zones de Crozes-hermitage et de Larnage, les vignes s’enracinent sur une terrasse caillouteuse recouverte de sables blancs kaoliniques ou de lœss. L’on retrouve également des lœss reposant sur des sols granitiques dans les communes de Serves-sur-Rhône, Gervans et Érôme. Le vignoble de Crozes Hermitage est soumis à un climat tempéré, variant légèrement en fonction de la zone géographique. Au Nord de Tain-l’Hermitage, le climat est beaucoup plus frais et humide, en raison de la situation en altitude des coteaux et de la nature des sols granitiques. Plus froids, ces derniers ont la capacité de conserver l’humidité. En revanche, à l’Est et au Sud de Tain-l’Hermitage, où les sols sont plus perméables et ventilés à cause du mistral, le climat se révèle plus sec. Grâce à ses propriétés asséchantes, ce puissant vent du Nord protège les vignes des maladies apportées par l’humidité.

Syrah, unique cépage des vins rouges Crozes Hermitage


La production de vins de l’appellation Crozes Hermitage est principalement composée de vins rouges. Ces derniers sont élaborés uniquement à partir de Syrah, seul cépage autorisé dans la vinification des rouges de l’AOC. Cette variété autochtone s’épanouit pleinement et s’exprime avec fougue dans les conditions climatiques douces et peu contrastées des terroirs de la région. Ce cépage offre aux vins une palette aromatique dominée par les notes de fruits rouges et de violette avec des tannins bien présents. La Syrah confère aux vins rouges Crozes Hermitage une signature robuste et envoûtante, variant en fonction du terroir et des vignerons·ronnes.

Marsanne et Roussanne, les cépages complémentaires des blancs Crozes Hermitage


Plus rares que les rouges, les vins blancs Crozes Hermitage ne représentent qu’environ 10 % de la production de l’appellation. Ces vins à la personnalité affirmée sont élaborés à partir de l’assemblage des cépages Marsanne et Roussanne. La première confère aux vins blancs Crozes Hermitage de la générosité et de la gourmandise, tandis que la seconde apporte de la finesse.

Une viticulture respectueuse de la biodiversité

L’AOC Crozes Hermitage constitue l’une des appellations, dont une grande partie du vignoble est certifiée en Agriculture Biologique. Bon nombre de domaines viticoles de la région appliquent également les principes de la viticulture biodynamique (revitalisation des sols à partir de préparations à base de plantes médicinales, de matières organiques et de minéraux). Pour préserver les sols, certain.e.s vignerons·ronnes pratiquent l’enherbement en hiver pour favoriser l’apport en matière organique. D’autres misent sur des projets d’agroforesterie, permettant de faire descendre la température lors de la saison estivale et de favoriser le développement de la biodiversité.

Comment boire un Crozes Hermitage ?

Comme n’importe quel autre vin, le service d’un Crozes Hermitage doit se faire au moment opportun et à la température idéale.

Quand boire un Crozes Hermitage ?


De garde moyenne, les vins rouges Crozes Hermitage se dégustent idéalement à partir de 3 ans jusqu’à 5 ans, voire 8 ans à 10 ans en fonction du millésime. Les vins blancs de l’appellation se boivent dans leur jeunesse. Cependant, les meilleures cuvées peuvent patienter en cave jusqu’à 10 ans.

À quelle température servir un Crozes Hermitage ?


Dans leur jeunesse, les vins rouges Crozes Hermitage se servent autour de 15°C. Les millésimes plus anciens peuvent être dégustés à une température plus élevée, autour de 17°C. Pour les blancs, la température de service idéale tourne autour de 10°C-12°C.

Guigal, Laurent Combier, Chapoutier… quels sont les meilleurs producteurs de l’AOC Crozes Hermitage ?

Il est difficile d’établir une liste exhaustive des meilleurs producteurs de cette Appellation d’Origine Contrôlée, car finalement elle pourrait être relativement longue. Parmi les plus réputés se trouve notamment le Domaine Laurent Combier proposant un cru d’exception : la cuvée Domaine Combier. Ce grand vin rouge allie structure, tannins fondus et fruité tout en rondeur. Installée sur les plus belles parcelles des AOC des Côtes du Rhône côté septentrional, notamment Crozes Hermitage, la Maison Paul Jaboulet Aîné, à la fois producteur et négociant, donne aussi naissance à certains des grands vins de la région. Elle produit aussi bien des vins rouges que des vins blancs d’exception comme les cuvées Les Jalets, Domaine de Thalabert ou encore Mule Blanche. Certains grands crus de l’AOC Crozes Hermitage proviennent de la Maison M. Chapoutier, dont le vignoble est conduit en biodynamie, comme les cuvées Petite Ruche ou Les Meyssoniers. D’autres producteurs ne sont pas en reste comme la Cave de Tain, le Domaine Guigal, la Maison Delas Frères ou encore Romain Duvernay.

Principal cépage

Autres appellations des vins du Rhône

Toutes les régions viticoles de France

Retrouvez les appellations par région