Bien ajouté dans le panier !
Quantité

Vins en biodynamie - guide d'achat et infos

L’agriculture biodynamique est un mode d’agriculture biologique qui favorise une plus grande biodiversité des sols pour renforcer la vitalité des plantes. C’est une agriculture durable par excellence. Pas de réglementation européenne mais un cahier des charges privées assuré par Demeter (Association Demeter France) et Biodyvin (Syndicat International des vignerons en culture biodynamique). Ces organismes se chargent de certifier les vins qui sont préalablement certifiés par le logo AB et Ecocert.

68 articles
|
 Mosaïque  Détail
0,75 L
9 ,95 €
Plus que 248 btlle(s)
1
Disponible
0,75 L
9 ,50 €
1
Disponible
0,75 L
9 ,50 €
1
Disponible
0,75 L
10 ,00 €
1
Disponible
0,75 L
11 ,50 €
1
Disponible
0,75 L
11 ,50 €
1
Disponible
0,75 L
12 ,95 €
1
Disponible
0,75 L
11 ,90 €
1
Disponible
0,75 L
12 ,90 €
Plus que 38 btlle(s)
1
Disponible

Vin Rouge / Argentine / Vallée de Uco Mendoza / 13,5 % vol / 100% Malbec

0,75 L
12 ,50 €
1
Disponible

Vin Rouge / Alsace / Alsace AOC / 13,5 % vol / 100% Pinot noir

0,75 L
12 ,50 €
1
Disponible
0,75 L
13 ,00 €
1
Disponible

Vin Rouge / Languedoc-Roussillon / Pic-Saint-Loup Coteaux du Languedoc AOC / 13,5 % vol

0,75 L
14 ,50 €
1
Disponible
0,75 L
13 ,50 €
1
Disponible
0,75 L
15 ,50 €
1
Disponible
68 articles
|
 Mosaïque  Détail

Zoom : au fait, c’est quoi un vin biodynamique ?

Technique farfelue pour les uns, secret d’alchimiste pour les autres, la biodynamie est une méthode aussi étrange qu’efficace. Elle permet de produire des vins qui révèlent le terroir et le travail du vigneron.

Rappels de base sur la biodynamie

L’agriculture biodynamique, ou plus simplement, la « biodynamie », est une méthode qui considère le terroir comme un organisme vivant. Les viticulteurs qui la pratiquent essayent de comprendre les interactions entre la vie organique des sols, la vigne et le climat. Ainsi, au lieu de traiter une maladie avec des produits chimiques, ils vont plutôt essayer de corriger les déséquilibres organiques des sols qui ont lui ont permis de se développer.

Concrètement, ça se passe comment ?

Grosso modo, la biodynamie utilise les mêmes méthodes et les mêmes traitements que ceux utilisés en agriculture biologique, comme la bouillie bordelaise. A cela, s‘ajoute des pulvérisations de préparations naturelles à dose très faible. Ses pulvérisations doivent respecter un calendrier lunaire et planétaire très précis. Elles permettent de rééquilibrer la composition des sols pour éviter aux parasites de se développer.

Des viticulteurs le tête dans les étoiles

Les adeptes de la biodynamie considèrent que la croissance de la vigne est liée à la position de la lune et des planètes dans le ciel. Ainsi certaines périodes du calendrier seraient plus propices au développement des racines, d’autres à celui des feuilles ou des raisins. Quand la lune se rapproche de la terre et augmente son influence, il faut travailler les sols. En revanche, quand la lune s’éloigne, c’est le moment idéal pour vendanger.

La biodynamie : vérité scientifique ou science occulte ?

Les études scientifiques sur la biodynamique se heurtent à un certain nombre d'obstacles.

Tout d'abord, parce que peu d'organismes sont prêts à financer ces études (cf : dixit John Reganold, professeur à l'Université de Washington et spécialiste en biodynamie).

Ensuite, parce que la biodynamique considère l'ensemble d'un écosystème comme un seul "organisme", ce qui implique une analyse pluri-factorielle.

Malgré ces problèmes, des études en bonne et due forme ont tout de même été réalisées. Et ces études semblent bien indiquer que la biodynamique fonctionne vraiment.

En 1993, Reganold et ses collègues ont comparé la performance des fermes biodynamiques VS les fermes traditionnelles en Nouvelle-Zélande. Ils ont constaté que les fermes biodynamiques avaient une qualité de sol significativement plus élevée, avec plus de matières organiques et d'activité microbienne.

En 1995, Reganold a de nouveau publié un article où il regroupe les conclusions de différentes études scientifiques sur la biodynamie . La conclusion de toutes ces différentes études ? Les cultures biodynamiques avaient une meilleure qualité de sol, des rendements agricoles inférieurs et des rendements nets à l'hectare égaux ou supérieurs à ceux des cultures traditionnelles.

Une des expériences menées par une étudiante du professeur Reganold, Lynne Carpenter-Boggs, apporte aussi d'autres arguments concernant la qualité des composts biodynamiques. Dans un cadre expérimental, les composts traités biodynamiquement ont montré des températures plus élevées, une maturation plus rapide et plus de nitrate que les composts ayant reçu une inoculation placebo. Reganold fut lui-même impressionné par le résultat des analyses de son étudiante : "De tous les systèmes agricoles que j'ai vus, la biodynamique est probablement le plus holistique".

En mai 2002, une autre étude (étalée sur de 21 ans) fut publiée dans la revue Science. Un groupe de chercheurs suisses, dirigé par Paul Mäder de l'Institut de recherche en agriculture biologique, a montré que si l'agriculture biodynamique se traduit par des rendements légèrement inférieurs, elle surpasse les systèmes conventionnels et biologiques dans presque tous les autres cas. Les parcelles biodynamiques ont montré une plus grande biodiversité ainsi qu'une utilisation plus efficace des ressources par le milieu microbien.

Le calendrier de la biodynamie

Le calendrier de la biodynamie a à l'origine été conçu par la "grande prêtresse" de la biodynamie, Maria Thun. Il sert encore de base méthodes appliquées par les vignerons - et ce lors de toutes les différentes phases concernant l'exploitation des vignes (de la plantation à la taille, en passant par les phases de floraison ou de récoltes).

Maria Thun a étudié la manière dont les plantes réagissent en fonction du cycle lunaire et des constellations. Elle a créé un calendrier basé sur ces relations. Elles distingue notamment 4 types de périodes à considérer : une période plus propice pour planter, une période plus propice pour récolter les fruits, une période plus propice pour la taille des feuilles et une période plus propice pour la floraison.

Comment reconnaître les vins produits en biodynamie ?

Les vins produits en biodynamie peuvent adopter le label Demeter. C’est un label international qui suit un cahier des charges très précis. C’est pourquoi certains vignerons français lui préfèrent le label Biodyvin certifié par Ecocert. Ce dernier convient plus particulièrement à la viticulture. Généralement, les vignerons qui travaillent en biodynamie l’indiquent sur leurs bouteilles avec l’un ou l’autre de ces labels distinctifs.

A propos de la qualité des sols pour les vignes

L'une des priorités des praticiens de la biodynamie est l'importance de la santé des sols et, en particulier, le développement d'une population microbienne saine. Le compostage aide à atteindre cet objectif. Note : si quelque chose doit être ajouté au sol, comme la chaux, il est d'usage de le faire par l'intermédiaire du compost.

Les tas de compost contiennent généralement des déchets de la cave (comme les pépins de raisin, les peaux et les tiges), plus du fumier de vache recouvert de paille et arrosé à intervalles réguliers. L'activité microbienne dans le tas génère de la chaleur et la température dans le tas atteindra peut-être 130 ou 140 F (environ 60 C). La différence entre le compost biodynamique et le compost organique est simplement lié aux préparations spéciales ajoutées au tas. Après environ un an, le compost est alors prêt à être ajouté au vignoble.

Certains vignerons (peu nombreux) laissent les herbes se développer entre les plans de vignes.

Mais ce n'est pas le cas la plupart du temps.

Dans ce cas, le désherbage se fait essentiellement de manière manuelle ou à l'aide de chevaux.

De nombreux viticulteurs biodynamiques préconisent également le labour pour briser les racines superficielles et encourager les vignes à enfoncer leurs racines plus profondément.

Et l'avenir de la production de vins biodynamiques ?

La culture biodynamique a un avenir intéressant devant elle c'est certain ! Les vins bio ont le vent en poupe. Les vins biodynamique devraient logiquement profiter de cette tendance, aucun doute !

L'anecdote qui tue ?

Aussi étrange que cela puisse paraître aux néophytes, la production des vins biodynamiques utilise parfois des composts spéciaux, préparés dans des cornes de vache enfouies dans le sol, puis déterrées et dispersées dans les vignobles.

Bon à savoir pour briller en soirée ?

Dans la vallée du Rhône, Michel Chapoutier a commencé l'agriculture biodynamique en 1991. Avec 250 hectares du vignoble exploités, la maison Chapoutier représente aujourd'hui le plus grand vignoble biodynamique de France.