Bien ajouté dans le panier !
Quantité

CHÂTEAU D'YQUEM

Domaine noté ★★★ - L'Excellence du Vignoble français - Guide des Meilleurs Vins de France
19.5/20
Noté par 2 clients

Yquem reste et restera le plus grand et le plus célèbre vin liquoreux du monde. Depuis cent ans, cet unique Premier Cru Classé Supérieur se démarque des autres vins de Bordeaux par sa régularité exemplaire, même dans les petits millésimes et les périodes difficiles. Sous la direction de Pierre Lurton, déjà à la tête de Cheval Blanc , le cru ne produit que de grands... Lire la suite

En savoir plus

GRAND VIN BLANC DE BORDEAUX MONDIALEMENT CONNU


Dans le département de la Gironde, la petite ville de Sauternes est l’une des plus prestigieuses dans l’Hexagone. Elle est réputée pour sa production de vins blancs sucrés (liquoreux, moelleux, demi-sec selon la sucrosité recherchée) sous l’appellation éponyme. Considérée comme le plus célèbre vin liquoreux au monde, l’AOC Sauternes est connue pour son raffinement et sa complexité, mais aussi pour ses Grands Crus classés. Produit dans le Sauternais, au Sud de la rive gauche de Bordeaux, ce vin moelleux est élaboré à partir des cépages Sauvignon Blanc, de Sémillon et de Muscadelle. Surprenant par sa robe dorée, il est plébiscité pour ses saveurs et ses arômes, à la fois complexes et harmonieux. Ce vin blanc sucré doit, entre autres, ses qualités exceptionnelles à la pourriture noble, sous l’action du botrytis cinerea. Avec un nom qui, à lui seul, fait rêver, un vin à la robe lumineuse et aux arômes uniques au monde, le Château Yquem est l’un des fleurons de cette appellation. Produisant un vin de prestige, ce domaine contribue au rayonnement de la France à travers toute la planète. Ses vins d’exception sont le fruit du savoir-faire de plusieurs générations de vignerons passionnés. Depuis ses débuts, ce château, témoignant d’une histoire de plusieurs siècles, profite d’un terroir exceptionnel avec un sol d’une grande richesse et des conditions climatiques favorables. Grâce à un travail minutieux réalisé de la vigne jusqu’au chai, ce domaine viticole emblématique propose des crus particulièrement recherchés et prisés des grands amateurs de vin, mais aussi des collectionneurs. D’ailleurs, le Château d’Yquem est l’unique Premier Cru Supérieur blanc de Bordeaux classé en 1855. Depuis, les propriétaires successifs, les familles Sauvage et Lur Saluces, puis le groupe LVMH, entretiennent le génie de ce vin liquoreux et la légende d’Yquem. Au fil des siècles, ils n’ont cessé de promouvoir le savoir-faire, l’authenticité ainsi que l’ouverture à la modernité du Château d’Yquem.

OÙ SE TROUVE LE CHÂTEAU D'YQUEM ?

Endroit mythique, lieu touristique d’exception, mais aussi domaine viticole d’excellence, le Château d’Yquem est loin de porter une unique étiquette. Implanté dans le vignoble de Bordeaux, ce lieu emblématique se situe sur la commune de Sauternes. Sur les hauteurs de la plus haute colline du Sauternais se trouve une somptueuse bâtisse datant du XVIe siècle. Véritable château médiéval, cette imposante forteresse est magnifiée par ses murs crénelés, ses tours rondes et carrées. À savoir que le Château d’Yquem est inscrit aux Monuments Historiques depuis 2003.

ENCÉPAGEMENT ET VIGNOBLE

Plongé dans le silence, ce lieu chargé d’histoire possède à ses pieds un vignoble s’étalant sur 113 hectares. Cependant, seulement une centaine est exploitée pour la production. En effet, au Château d’Yquem, les pieds de vigne qui sont trop vieux sont arrachés et laissés en jachère pendant un an. Au bout de ce temps, ils sont replantés. Toutefois, un délai minimum de cinq ans est nécessaire aux nouveaux ceps pour donner des raisins répondant aux critères du domaine. Ainsi, une douzaine d’hectares restent constamment au repos. Le vignoble du Château d’Yquem est planté des cépages principalement utilisés en AOC Sauternes. Riche et séveux, le Sémillon occupe la majorité de la surface cultivée. Cette variété de raisins apporte du volume et une structure charpentée aux vins. Le Sauvignon Blanc, précoce, mais moins régulier, entre également dans la composition des crus du château, apportant sa finesse et ses arômes aux vins. Enfin, la Muscadelle est cultivée en très faible quantité sur le vignoble. Reconnaissables à leur complexité aromatique, les vins du Château d’Yquem profitent amplement de la qualité exceptionnelle et la diversité des sols du vignoble. En effet, chauds et séchant en surface, les sols sont constitués de galets de grosses graves favorisant l’accumulation de la chaleur. Le caractère argileux des sous-couches, favorisant une richesse du sol en eau, améliore grandement la qualité du terroir. Il faut savoir que de nombreuses sources affleurent sur les pentes d’Yquem. Dès le XIXe siècle, le château a mis en place 100 km de canalisations enterrées pour drainer les vignes. Le domaine viticole d’Yquem jouit également d’un micro-climat, lui conférant une situation privilégiée pour la production de grands vins de Sauternes. Travaillant soigneusement le sol et la vigne de manière traditionnelle, les équipes du château se basent sur le savoir-faire perpétué par les équipes sous la direction du chef de culture. Ainsi, ces dernières utilisent uniquement du fumier de ferme pour amender le sol. Cette opération permet de préserver l’équilibre naturel de ce dernier, conservant un degré de pauvreté. Cela permet aux pieds de vigne de donner le meilleur d’eux-mêmes. Le désherbage s’effectue aussi suivant des méthodes culturales traditionnelles. Pour assurer une maturité maximale des baies et limiter le potentiel quantitatif, une taille sévère est réalisée au début de l’hiver. Par ailleurs, une partie des pieds de vigne sont effeuillés permettant d’accélérer le séchage des grappes le matin.

PREMIER CRU SUPÉRIEUR DE SAUTERNES AOC


Le Château d’Yquem fait partie des domaines viticoles hissés au rang de Grands Crus classés de l’appellation Sauternes. En 1855, Napoléon III demande à la chambre de commerce de Bordeaux d’établir un classement officiel des vins de cette région viticole, à l’occasion de l’exposition universelle de Paris. Cette classification concerne uniquement les vins de la rive gauche de la Garonne et comprend des crus rouges et blancs. Au cours de cette année, le Château d’Yquem obtient ses lettres de noblesse avec le titre de 1er Cru Classé Supérieur. Suite à ce classement, le domaine viticole connaît une longue période de succès et de développement. En effet, bon nombre d’amateurs viennent en Europe pour goûter ce célèbre vin millésimé. D’autres n’hésitent pas à dépenser une très grosse somme pour avoir le privilège de goûter à ce nectar. Il faut savoir que seuls les meilleurs millésimes peuvent être commercialisés sous le nom de Château d’Yquem. En effet, pour ne pas sacrifier la qualité exceptionnelle de ses produits, le domaine se permet de ne pas commercialiser de millésime au cours des années où la qualité des vendanges est jugée insuffisante.

LA MAGIE DU BOTRYTIS CINEREA


Généralement, la pourriture des raisins est redoutée par les viticulteurs. Cependant, ce n’est pas le cas dans la région de Bordeaux, notamment à Sauternes, où elle est parfois considérée comme un atout et confère aux vins des qualités exceptionnelles. Tel est le cas lorsqu’on parle de pourriture noble ou bénéfique, occasionnée par le Botrytis Cinerea. En effet, le nectar sucré qui fait la renommée de cette appellation est obtenu grâce au développement de ce champignon sur les grappes de raisin, les colorant en brun et les recouvrant d’un duvet blanchâtre. Rendant la peau des baies imperméables, le Botrytis Cinerea favorise l’évaporation de l’eau contenue dans les raisins, les desséchant ainsi. Ce phénomène naturel a pour effet de concentrer les sucres, les acides naturels ainsi que le taux de glycérol à l’intérieur des baies. Le vignoble du Château d’Yquem bénéficie dispose d’un emplacement géographique idéal et est soumis à un micro-climat exceptionnel, favorisant le développement de la pourriture noble. À savoir que ce champignon apprécie particulièrement le brouillard matinal, enveloppant par les vignobles, provenant des rivières. Toutefois, pour éviter que la pourriture grise ou mildiou s’installe, la brume du petit matin doit être suivie de températures clémentes et de rayons de soleil pendant l’après-midi. Concernant les vignes d’Yquem, le développement du botrytis cinerea est accéléré par la proximité de la rivière Ciron, bordant la propriété au Sud-Ouest. Par ailleurs, le sol argileux et riche en eau de cette exploitation viticole est bénéfique pour ce champignon. Au château, l’objectif est que la concentration en sucre atteint des niveaux dépassant largement la maturation normale pour parvenir à la « signature » d’Yquem. Les vignerons cherchent à obtenir un moût titrant 20° d’alcool potentiel, soit 360 grammes de sucre par litre. Pour atteindre naturellement cette concentration, une longue attente est nécessaire, impliquant des vendanges tardives et prolongées. Cela représente un risque élevé de perdre la récolte au fur et à mesure de la venue de l’hiver, mais aussi une réduction de moitié du volume de jus. Pour ne récolter que les baies au bon stade de développement du Botrytis, une vendange par tries successives est réalisée. Ainsi, les vendangeurs effectuent en moyenne 5 à 6 tries des pieds de vigne sur une durée de 6 semaines pour récolter les raisins botrytisés.

UNE TROUVAILLE INVOLONTAIRE

Les vendanges de raisins flétris par le Botrytis Cinerea n’étaient pas un choix volontaire. En effet, selon la légende, un propriétaire de château du Sauternais aurait été convié à une partie de chasse en Russie. Il aurait ordonné à ses employés d’attendre son retour pour procéder aux vendanges. À son retour, des semaines plus tard, il aurait découvert que la pourriture avait touché tout le vignoble. En dépit de ce triste constat, il décida tout de même de récolter les grains flétris sur pieds. Après la vinification, à la grande surprise de tous, le résultat fut exceptionnel avec un vin liquoreux au goût rôti particulier. Une trouvaille née d’un pur hasard, ravissant les papilles !

HISTOIRE D'YQUEM

Façonnée par des personnages hauts en couleur, la légende du vin de Château d’Yquem s’est construite au fil de quatre siècles d’histoire au cours desquels de nombreux évènements se sont déroulés. Duc d’Aquitaine, le roi d’Angleterre détient la propriété du domaine au Moyen-Âge. Toutefois, sous le règne du roi Charles VII, cette région est rattachée à la couronne de France en 1453. Le domaine devient ainsi français. La destinée viticole de l’exploitation change un siècle et demi plus tard. En effet, en 1593, Jacques Sauvage, descendant d’une famille de notables locaux, obtient les droits de tenure simple du domaine où des pratiques culturales à la pointe étaient déjà mises en place. Au bout de quelques années, la famille Sauvage se lance dans l’édification du château. Elle sélectionne aussi parcelle par parcelle les vignes pour constituer le vignoble d’Yquem. Toutefois, les descendants de Jacques Sauvage ne deviennent propriétaires de plein droit du domaine qu’en 1711, lorsqu’ils sont anoblis par Louis XIV. Ils prennent alors le nom de Sauvage d’Yquem. L’année 1785 est marquée par l’entrée d’une vieille famille bordelaise dans le Château d’Yquem. En effet, au cours de cette année, Françoise Joséphine de Sauvage d’Yquem épouse le comte Louis Amédée de Lur-Saluces. Suite au décès de ce dernier en 1788, la jeune veuve endosse le rôle de cheffe de famille. Gérant le domaine avec brio, elle parvient à le faire prospérer et à développer la renommée du vin d’Yquem. Durant cette époque, elle met tout en œuvre pour préserver l’héritage familial en dépit des abus de la Révolution qui l’ont mené deux fois en prison. Avec l’aide de son intendant Garos, Françoise Joséphine met en place une innovation audacieuse en 1826. Elle fait construire un chai, faisant de l’exploitation une véritable entreprise viticole. Le Château d’Yquem devient reconnu internationalement sous la gestion de Romain-Bertrand de Lur-Saluces, petit-fils de Françoise-Joséphine. Quatre ans après le décès de cette dernière, le domaine est propulsé vers les sommets grâce au classement de 1855, établi pour l’Exposition universelle de Paris. Dès lors, le Château d’Yquem connaît plusieurs années de Prospérité. Après le décès de Romain-Bertrand, le marquis Amédée de Lur-Saluces, puis son frère Eugène, prend en charge l’administration du domaine. Avec l’invasion du phylloxéra et la Première Guerre Mondiale, les années suivantes ne sont pas les meilleures pour le Château d’Yquem. Ainsi, en 1914, la bâtisse est transformée en hôpital militaire. Après avoir rempli son rôle d’officier dans les tranchées, le marquis Bertrand de Lur-Saluces, fils d’Eugène, se retrouve à la tête du domaine. Pendant un demi-siècle, cet homme de caractère maintient la philosophie des propriétaires successifs du château. Défendant les domaines familiaux, il conteste la chaptalisation pour son vin. Par ailleurs, il prend part à la détermination de l’AOC Sauternes et participe à la mise en place du système de mise en bouteille au château. Après avoir passé deux années en prison lors de la Seconde Guerre mondiale, Bertrand de Lur-Saluces développe la réputation internationale du domaine. En 1966, Bertrand de Lur-Saluces, sans enfant, choisit Alexandre de Lur-Saluces, l’un de ses neveux, pour assurer l’avenir du domaine. Se retrouvant ainsi à la tête du Château d’Yquem, il fait face à de nombreuses difficultés (droits de succession, crise du négoce et millésimes désastreux), menaçant la survie de celui-ci. Cependant, grâce à une gestion rigoureuse et une excellente année 1975, l’exploitation viticole parvient à rester debout. Au cours des années 80, le Château d’Yquem réalise de meilleures récoltes, lui permettant de faire de nouveaux investissements. Au fil des années suivantes, le domaine ne cesse de se développer. Vers la fin du XXe siècle, Bernard Arnault, dirigeant le groupe LVMH, rachète le Château d’Yquem, marquant son entrée dans une nouvelle ère. Depuis, le domaine ne cesse d’élaborer un vin d’excellence, de raffinement et d’élégance.

UN NECTAR DORÉ À LA DÉGUSTATION


Attirant les grands amateurs, le vin d’Yquem surprend par ses arômes et ses saveurs harmonieux tout en complexité. Véritable merveille inimitable, ce nectar, arborant une somptueuse robe dorée or, est réputé pour sa jolie expression aromatique, sa texture ainsi que sa longueur persistante remarquable en bouche. Peu expansifs, les jeunes millésimes sont marqués par des notes fruitées sur des notes d’abricot et de mandarines, progressant sur des arômes boisés (toast de pain grillé et vanille). Dès l’ouverture de la bouteille, les vieux millésimes dévoilent des parfums extraordinaires, mêlant des notes de fruits secs (pruneau, abricot sec), de fruits confits (citron confit), de miel et des arômes épicés (safran, cannelle, réglisse). Le tout est subtilement ciselé par la fraîcheur des effluves floraux (fleur de tilleul).

En bouche, ce vin révèle une texture soyeuse, évoluant vers une sensation plus enveloppante, tapissant ainsi le palais. Léger et élégant, ce nectar offre un bel équilibre entre douceur et fraîcheur, ponctué d’une pointe d’amertume. Ce vin au style à part entière laisse en fin de bouche une belle persistance aromatique.

QUAND BOIRE UN CHÂTEAU D'YQUEM ?


Pour que la dégustation d'une bouteille de Château d’Yquem soit une expérience optimale, il est important de suivre certaines règles, notamment en matière de service. D’une manière générale, une bouteille de Sauternes s’ouvre un peu à l’avance. En ce qui concerne les vieux millésimes, ils gagnent à être ouverts une ou deux heures avant la dégustation. Concernant la température de service, un grand Sauternes se savoure frais, à savoir autour de 10°C. La dégustation doit se faire sans précipitation pour laisser au cru d’exprimer pleinement ses différents arômes. Pour accompagner un Sauternes d’exception comme un vin Château d’Yquem, le choix est vaste en matière d’accords mets/vin. Souvent servi à l’apéritif, ce nectar se marie aussi avec de nombreux plats de résistance. Ce Grand Cru s’accorde merveilleusement avec des mets simples à base de volaille comme un poulet rôti. Cependant, il est aussi possible de le marier avec des mets plus élaborés comme une cassolette de noix de Saint-Jacques ou un homard grillé à la mangue. Un millésime du Château d’Yquem accompagne aussi parfaitement des poissons à la chair délicate et fine comme un turbot à l’orange ou une sole meunière. Une bouteille de Château d’Yquem peut également être servie au dessert pour créer des accords d’harmonie. Une préparation aux agrumes, dont les arômes se retrouvent aussi bien au nez qu’en bouche lors de la dégustation de ce vin, est notamment conseillée. Les arômes du vin se marient aussi très bien l’orange confite des oranges au chocolat. Le Sauternes s’accorde également avec des desserts fruités aux saveurs légères comme une tarte à l’ananas ou aux poires. Le mariage avec des desserts caramélisés comme la tarte Tatin fonctionne aussi très bien. Dans tous les cas, les desserts trop riches en sucre, pouvant apporter une surconcentration et de l’amertume, sont déconseillés pour ne pas agresser le palais.

QUEL EST LE PRIX D'UN CHÂTEAU YQUEM ?


Affichant un prix élevé, beaucoup plus cher que la majorité des autres vins de Sauternes, un cru du Château d’Yquem est un véritable joyau gustatif des vins de Bordeaux. Constituant une référence absolue en matière de vin liquoreux, il procure aux fins connaisseurs et amateurs de vin un souvenir hors du commun. En fonction des millésimes, ce vin peut coûter quelques centaines d’euros, voire des milliers d’euros, surtout pour les vieux millésimes. Un prix justifié par la qualité et le prestige de ce nectar ! Avec ses petits rendements, limités à un verre par pied de vigne, Château d’Yquem produit ainsi un vin rare et exceptionnel, d’où son prix élevé. Cependant, en dépit de son coût onéreux, acquérir une bouteille provenant de ce domaine reste un véritable investissement, notamment grâce aux seconds vins. Il s’agit des crus d’un niveau de qualité moindre que les vins Château d’Yquem, mais qui restent cependant très qualitatifs. Il est aussi possible d’investir dans les crus les plus recherchés lors d’une vente de vin en primeur. En effet, ce système permet d’acquérir de Grands Crus à un prix inférieur à celui établi au moment de la livraison (environ deux ans après la pré-commande).

OÙ ACHETER CHÂTEAU YQUEM EN PRIMEUR ?


Pour acheter des vins estampillés Château d’Yquem au meilleur prix, les ventes de vins de Sauternes en primeur sont une occasion à ne pas rater. Pour rappel, chaque printemps, bon nombre de professionnels du vin se retrouvent à Bordeaux à l’occasion de l’ouverture de la campagne Primeurs. Il s’agit d’une tradition bordelaise datant de plusieurs siècles impliquant la vente des meilleurs crus de Bordeaux avant même leur mise en bouteille. Lors de la Semaine des Primeurs, négociants, courtiers, importateurs et autres professionnels de ce milieu, répertoriés au sein de la Place de Bordeaux, sont accueillis par les plus grands châteaux pour déguster les échantillons des derniers millésimes, directement à la barrique. L’achat de vins en primeurs présente un certain avantage, notamment la possibilité d’acquérir, ou plutôt de réserver, des Grands Crus Classés alors qu’ils ne sont pas encore en bouteille. Les vins en primeur sont proposés à un prix moins cher que lorsqu’ils seront vendus en bouteille, deux ans plus tard.