Bien ajouté dans le panier !

Quantité

ZOOM REGION SPECIAL AUTOMNE : à la découverte des vins de Corton !

L’automne est là mais ce n’est pas une raison pour se laisser abattre ! Car qui dit novembre dit certes arrivée du froid, mais aussi retour des viandes en sauce et grand come-back des gibiers ! Découvrez  une présentation des vins rouges de Corton, dont les rouges amples, puissants et généreux honoreront ces plats de terroir.  C’est où ? En Bourgogne, à l’endroit où la Côte de Nuits laisse place à la Côte de Beaune, les villages d’Aloxe-Corton, Ladoix-Serrigny et Pernand-Vergelesses ont en commun ce grand cru situé au pied de la Montagne de Corton.Montagne de CortonC’est quel cépage ? Pinot noir   On déguste ? Œil : Couleur pourpre soutenu ou rouge sombre d’une densité violacée. Nez : Bouquet à la fois ample et généreux. Il s’exprime sur des accents fruités (myrtille, groseille, cerise, kirsch) ou fleuris (violette), évoluant avec l’âge vers le sous-bois, le cuir tanné, la fourrure, l’animal. L’abricot cuit lui offre parfois une note originale. Les autres arômes fréquents sont le poivre, la réglisse et le noyau. Bouche : Solide, costaud, puissant, structuré, le corton se montre volontiers démonstratif. De la mâche et du corps ! Il tire sa révérence sur une note tannique. Même si les techniques de vinifications actuelles lui permettent d’être dégusté jeune, au cout de deux à trois ans, il n’empêche qu’il a souvent besoin de temps pour s’exprimer. Température de service : 14-16°C Potentiel de garde : 8 à 15 ans   On l’ouvre avec quoi ? Le Corton est LE vin de gibier par excellence, qu’ils soient à plumes (canard à l’orange, caille aux raisins, perdrix), ou à poils (lièvre, chevreuil). Gardez-en un verre pour aller jusqu’aux fromages : cîteaux, munster, tamié.                                            Civet de chevreuil   DECOUVREZ ICI TOUS NOS VINS DE CORTON !