Bien ajouté dans le panier !

Quantité
  • Accueil
  • Blog
  • Pour frimer à l'apéro, il y a les insectes comestibles !

Pour frimer à l’apéro, il y a les insectes comestibles...

On a testé les criquets avec de la bière

insectes et bière

Connaissez-vous l’entomophagie ?


L’entomophagie est un mot étrange, mais sa définition ne l’est pas moins :

C’est le fait de consommer des insectes comestibles. Curieux au premier abord, il faut savoir que cette pratique est déjà bien présente dans la cuisine du monde. Conscientes de l’impact environnemental des élevages d’animaux sur l’environnement, des sociétés agro-alimentaires se sont lancé le défi de trouver des solutions afin de produire des protéines sans nécessairement élever des animaux. Mangés entiers ou réduits en farine, les insectes sont le nouveau filon exploité en plein essor.

Et après tout, les Anglais nous appellent bien les « frogs » parce que nous les Français, nous mangeons aussi des choses bizarres comme des cuisses de grenouille ou encore des escargots ! 

jimini's des emballages sympa

La nourriture de demain ?


En 2050, nous serons 9 milliards d’habitants sur Terre, « de quoi sérieusement penser à diversifier nos apports en protéines… », explique Jimini’s sur son site, une startup française qui commercialise les insectes comestibles à l’apéritif. Il existerait plus de 2000 espèces d’insectes comestibles, de quoi avoir l’embarras du choix… Et si on s’y habituait en commençant par l’apéro ?

C’est le défi de Jimini’s, cette jeune entreprise qui propose en amuse-bouche deux types d’insectes : le criquet assaisonné soit au curry, soit poivre et tomates séchées, et le molitor qui est un petit vers de farine assaisonné au sésame et cumin ou encore décliné au soja impérial ou aux ail et fines herbes. Aliment riche en protéines, il se trouve que 100 grammes d’insectes apporteraient 60 grammes de protéines contre 55 grammes provenant de la viande de bœuf. C’est d’ailleurs une des principales raisons qui pousse les scientifiques et les industries de l’agroalimentaire à se tourner vers cette nouvelle source d’apport en protéines. Épatant n’est-ce pas ? 

Mais outre les apports nutritionnels, les arguments pour défendre la consommation d’insectes comestibles ne manquent pas : L’entreprise met en avant la baisse de la consommation d’eau, la réduction des importations de farine de soja et la diminution des transports. Une ferme à insectes n’engendre quasiment aucun rejets de gaz à effet de serre. 

boîte de criquets jimini's

On a testé avec de la bière !


On a testé les insectes disponibles sur jiminis.com dans leur emballage sympa. Même si l’insecte en lui-même n’est pas très savoureux, on apprécie le croustillant des criquets qui est indéniable. Nous on les aime avec la bière !

Plus les assaisonnements sont forts, plus la bière doit avoir un goût affirmé. Pour s’associer avec les saveurs puissantes et épicées du criquet au poivre et tomates séchées, on choisira une bonne bière ambrée ou une brune.

Une Ninkasi ambrée s’appréciera très aisément. Il est conseillé d’enlever les ailes pour déguster les criquets pour éviter qu’elles ne restent collées au palais à cause de leur finesse. Pour ce faire,  on vous explique sur leur site le déroulement en 4 étapes. Tout un art, de manger des insectes, ça se fait en délicatesse !

 

Retrouvez AMBREE - BRASSERIE NINKASI

 

SCOOP !

Il paraîtrait qu’on mange environs 500 grammes d’insectes par an sans le savoir ! En cause, un colorant présent partout dans notre alimentation à base de cochenille. Et puis, il y a ceux qui viennent naturellement dans nos jus, dans nos fruits et légumes, dans nos assiettes et que nous mangeons par inadvertance… 

Vous avez aimé cet article ?

1 articles
|
 Mosaïque  Détail
0,75 L
6,90 €
1
Disponible
Livraison en 24h
1 articles
|
 Mosaïque  Détail