Bien ajouté dans le panier !
Quantité

CHAMPAGNE KRUG

L’essence même du champagne réside dans le plaisir…. C’est avec cette philosophie que Joseph Krug a souhaité casser les conventions en 1843 et offrir chaque année le meilleur champagne malgré les aléas climatiques. La sélection parcellaire, le suivi individuel de chaque vin, la création d’une vaste bibliothèque de vins de prestige…la Maison Krug offre depuis 6 générations des cuvées de Prestige grâce à sa maîtrise de l’art de l’assemblage.

18.8/20
Noté par 16 clients
6 articles
|
 Mosaïque  Détail
0,75 L
169,90 €
1
Disponible
1,5 L
399,90 €
1
Disponible
0,75 L
185,00 €
1
Disponible
0,75 L
269,90 €
1
Disponible
0,75 L
259,90 €
1
Disponible
3 L
1 619,00 €
1
Disponible
6 articles
|
 Mosaïque  Détail

L'art total

Tout commence par une note… Puis une deuxième, puis trois, jusqu’à créer un motif complet. Ces motifs eux-mêmes, saturés d’émotion et d’intensité, prennent leur essor puis se combinent : Chagrin et Joie ; Douleur et Désir ; Vie et Mort. En disciple fervent de Wagner, Krug crée lui aussi un monde prodigieusement dense et dramatique par un jeu savant de répétitions des mêmes thèmes, les leitmotive.

Un océan infini de parfums

Au regard, Krug donne l’illusion d’un soleil prisonnier dans le verre. Soutenu, dense, intense, rayonnant comme au jour du réveil de Brunhilde, la Walkyrie.

Le prélude est lent. Au début, juste quelques touches perlent du verre. La dégustation d’une coupe de Krug n’est au départ jamais très expressive. Les notes du vin ne font qu’émerger pianissimo du silence du monde.

Peu à peu, dans les profondeurs du verre, les parfums du vin se réveillent, gagnent en puissance et intensité et montent avec la force irrésistible de la nuit du Crépuscule des Dieux. Vous êtes très vite submergé par la richesse, la profondeur et l’intensité de cette onde qui se déploie. Mais, surprise, cette force irrésistible vous fait entrer dans un monde spirituel, éthéré et épuré.

Chaque flacon de Krug libère alors un océan infini de parfums.

Emotions existentielles et extrêmes

D’abord, une fraîche vague d’agrumes, ourlée d’écume de fleurs blanches, et de fine mousse fraîche et vive. Puis, une seconde vague plus chaude et voluptueuse aux effluves de miel et de fruits secs. Enfin, cette déferlante vous plonge dans un maelström de noix, de caramel, de chocolat et de café. Et plus profond encore, comme un voyage d’outre-tombe, de champignon, de truffe, de bois et tabac.

Comme tous les opéras de Wagner, chaque flacon de Krug contient un vin plein de violence, d’émotions existentielles et extrêmes. Un drame total. Lorsque vous portez au palais quelques gouttes de ce nectar, votre corps revit les tensions absolues et dramatiques d’un Parsifal cherchant la lumière dans l’obscurité, d’un Tannhäuser interrogeant le sort sur son destin d’homme.

Puis, les trois dernières notes, aux échos interminables… Et le silence se fait… La fin d’Isolde faisant écho à la tristesse de Tristan… L’amateur peut alors — comme le couple mythique — s’immerger et se dissoudre dans le flux de la vie universelle.